Les vitraux non religieux : les autres motifs

Deux vitraux se référent à des animaux : tête de serpent, pour Schrod, et tête d’aigle, pour Perreol : Schrod  (deux vitraux).

Certains vitraux ont un décor lié au cosmos : soleil ou ses rayons, lune, étoile … : Barboteu, Besnard (cinq vitraux), Bugé, Chenest, Drouard, Fessart, Greffulhe, Leblanc, Lepron (deux vitraux), Schnapper, Taillis.

D’autres évoquent la mort avec :

Il faut noter la présence de blasons de la famille (de la Cornillère, Heyman, Perrot de Thannberg – deux vitraux) et des Etats-Unis (Withcomb).

Mais on trouve aussi une ancre de marine (Lefébure) ou une lyre (Habrekorn, Roger-Miclos) qui rappellent l’activité principale des défunts, voir des drapeaux pour un militaire mort au champ d’honneur (Weill).

Quelques vitraux contiennent :

Enfin, il existe aussi des décors purement géométriques avec des losanges – Lavaysse, Mazarin – ou des carrés – Maret – ou même abstraits : Barboteu, Poulenc, Roussot.

Quelques vitraux de cette catégorie sont signés par :

  • Carl Mauméjean : sablier ailé dans une couronne mortuaire (Mauméjean, Biarritz, 1906),
  • R. Proye : blason de la famille (de la Cornillère),
  • Joseph Vantillard (4 rue Daubigny, 17ème, Paris) : un texte (Monier).

Sources : D. Muller. Date de création : 2024-03-01.

Photos

Le Père Lachaise

Date de la dernière mise à jour : 30 mai 2024