Flore

Avec ses 44 hectares, la première nécropole intramuros de Paris est aussi l’un des plus importants espaces verts. On y dénombre 5 300 arbres, soit un arbre pour treize sépultures. On y trouve essentiellement des érables, des frênes, dont le plus vieux fut planté en 1849 et qui faisait en 1991 une circonférence de 3,50 mètres et une hauteur de 20 mètres, des marronniers, des thuyas ainsi que des acacias, des hêtres dont l’un d’eux protège Gérard de Nerval et Charles Nodier dans la 49ème division, tandis que Balzac juste en face n’a pas d’arbre, des noyers, des platanes, des robiniers, des sophoras, des tilleuls… Au total, 400 espèces végétales ont été recensées.

Le cimetière contient deux arbres remarquables situés dans la 77ème division. Le premier est un Érable de Montpellier (Acer monspessulanum L.) remarquable en raison de son âge : planté en 1883, il mesure actuellement 12 mètres de haut et 2,25 mètres de circonférence. Le second est un Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum L.), remarquable en raison de son âge et de sa circonférence : planté en 1880, il mesure 22 mètres de haut et 3,45 mètres de circonférence. Dans la 77ème division se trouve également un arbre à perruque (Cotinus coggygria). La 75ème division possède une espèce rare : un gutta-percha (Eucommia ulmoïdes), originaire d’Asie, tandis qu’Edmond About est à l’ombre d’un bouleau.

Le développement parfois excessif et non contrôlé de la végétation est critiqué. Le monument aux morts d’Albert Bartholomé est masqué partiellement par les arbres et l’humidité accélère sa détérioration. A droite de ce monument, il y a un superbe cèdre du Liban, aux branches majestueuses, planté en 1870. Afin d’éviter une taille qui serait dévastatrice, on a renforcé par des câbles la structure centrale de l’arbre. Il n’y a qu’un seul chêne au Père Lachaise, d’une part parce qu’autrefois on ne plantait pas de chêne dans les cimetières, mais aussi parce qu’ici, le sol très calcaire ne lui est pas favorable.

On trouve également un couple de Gingko Biloba qui fructifie au chemin des Chèvres. Au début du printemps, le cerisier qui jouxte la sépulture de Francis Poulenc (5ème division) l’inonde de ses fleurs. En automne, il est agréable de grappiller les raisons de la vigne de la 27ème division ou de récolter les noisettes le long de l’avenue des acacias. Notons que la conservation fait pousser en espalier des fruitiers dans la 83ème division.

Sources : Wikipedia. Date de création : 2017-12-11.

Photos

Le Père Lachaise

Date de la dernière mise à jour : 2 février 2021