MULLER Charles Louis (1815-1892)
France

photo par Etienne Carjat, vers 1865

Charles Louis Müller voit le jour à Paris, le 22 décembre 1815. Surnommé « Muller de Paris », il est d’abord l’élève d’Antoine Gros et de Léon Coignet.

Il travaille avec l’architecte Hector Lefuel lors de la création du nouveau-Louvre (1854-1857) pour Napoléon III. Il peint notamment le plafond du salon Denon et le décor de la salle des États, de 1863 à 1866, malheureusement détruite par un incendie. Ce décor était dédié au mécénat artistique des souverains : Saint Louis, François Ier, Louis XIV et Napoléon Ier.

Une composition centrale représentait Napoléon III écrivant, symbolisant la France. Chaque règne était dépeint dans un compartiment semi-circulaire surmontant deux figures symboliques représentant chacune un courant caractéristique de l’art à cette époque. On pouvait distinguer l’Observation, l’Étude, la Naïveté, la Fantaisie, la Pensée, l’Inspiration, le Goût, l’Invention.

Charles Louis Müller accorde une grande attention aux visages et aux expressions de ses personnages. Ainsi, il commence toujours par faire des études poussées (dessins ou peintures) des parties expressives du corps (visage, mains, positions) avant de se préoccuper des vêtements et du décor.

Charles Louis Müller devient membre de l’Institut puis meurt à Paris, le 9 janvier 1892.

Œuvres :

  • Autoportrait, Château de Versailles (Yvelines) ;
  • Les fiancés, collection particulière ;
  • Appel des dernières victimes de la Terreur dans la prison de Saint-Lazare, le 9 thermidor (1794), Château de Versailles (Yvelines)…

Distinctions : officier (12 juillet 1859) de la Légion d’honneur.

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2009-12-23.

Photos

Monument

Inscriptions :

[…] 1871 […].
Louis Charles MULLER, membre de l’Institut, officier de la Légion d’honneur, décembre 1815, 9 janvier 1892.
Mme Louis Charles MULLER, […] novembre […].

Photos


Date de la dernière mise à jour : 31 octobre 2022