VEE Virginia ENGEL, née PETERS, dite (1923-2010)
États-Unis

Virginia Vee, de son vrai nom Virginia Engel, née Peters, nait à Santa Monica (Californie), le 28 décembre 1923, d’une famille de cinq enfants. Anne, Mattie et Virginia Peters chantent à l’église dès leur plus jeune âge et se livrent à des numéros de danse acrobatique et de contorsionnistes au collège, avant de débuter dans des cabarets de Los Angeles. Plus tard, elles forment le trio « Peters sisters ».

Les filles sont remarquées par Eddie Cantor, le célèbre fantaisiste des États-Unis. Eddie les engage dans son film Nuits d’Arabie (Ali baba goes to town), une comédie musicale. Les trois sœurs jouent dans des comédies musicales, dans les années 1930 à 1950. À partir de 1949, les Peters sisters entament une carrière musicale et sortent quelques disques en français, anglais et en allemand, puis font une tournée en Europe.

En 1963, sa sœur Mattie décède d’une crise cardiaque. Le groupe disparait mais Virginia poursuit une carrière solo sous le nom de Virginia, puis Virginia Vee. Elle participe à l’Opéra d’Aran, ambitieux projet de Gilbert Bécaud, et obtient un succès d’estime avec une reprise des Bee Gees en 1969 de I Can’t See Nobody. Virginia apparait souvent dans les émissions de variétés des années 1960 et 1970, chez Guy Lux en particulier.

En 1976, elle sort son dernier disque. En 1982, elle enregistre le générique du dessin animé d’Albert Barillé « Il est une fois… l’Espace : la revanche des Humanoïdes », sur une musique de Michel Legrand. Elle décède le 9 juin 2010, à Paris. Son fils, guitariste de rue à Montmartre sous le nom de Didier Hendrix, la rejoint en 2018.

Disques :

  • Comme tu me plais, Les Peters Sisters Vol 1 (1956) ;
  • Nobody knows the trouble I have seen, Les Peters Sisters Vol 2 (1957) ;
  • Mais ça change tout, Les Peters Sisters Vol 3 (1957) ;
  • Saint Louis Blues, Les Peters Sisters Vol 4 (1957) ;
  • Amour de Saint-Tropez, Les Peters Sisters Vol 5 (1958) ;
  • Ils s’aimaient (1963) ;
  • Demain peut-être (1963) ;
  • No-No-No (1964) ;
  • Trois chambres à Manhattan (B.O. film) (1965) ;
  • Je ne veux plus te voir ici (1965) ;
  • Le Temps de la bohème (1965) ;
  • Because my love est à Paris (1966) ;
  • Symphonie (1967) ;
  • I Feel Free (1968) ;
  • I Can’t See Nobody (1969) ;
  • Donne-moi de ton soleil (1969) ;
  • La Tour Eiffel s’amuse (1970) ;
  • Kilburns tower (1970) ;
  • Ne pleure plus (1970) ;
  • Hey, Baby Sing With Me (1974) ;
  • Ô mon amour (1976) ;
  • Fly Like a Bird Again (1988).

Films :

  • la chanteuse noire dans Trois chambres à Manhattan (de Marcel Carné, 1965) ;
  • une chanteuse dans Latitude 64 (téléfilm d’Albert Dumortier et Bob Sentrou, 1965).

Merci à Jean Philippe Amoros pour cette découverte.

Sources : Wikipedia. Date de création : 2019-12-01.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 16 août 2021