SAY Léon Jean-Baptiste (1826-1896)
France

Plusieurs fois Ministre des Finances

Jean-Baptiste Léon Say voit le jour le 6 juin 1826 à Paris. C’est le fils de Horace Émile Say (1794-1860), le petit-fils de Jean-Baptiste Say (1767-1832) et le petit-neveu de Louis Say (1774-1840), tous trois économistes. Journaliste, il rédige de nombreux articles attaquant la gestion financière du Baron Haussmann dans le «Journal des débats». Il se lance en politique en 1869, soutenu par les Cheuvreux dont il est proche parent.

Say est élu à l’Académie des sciences morales et politiques en 1874 et à l’Académie Française en 1886. Il est, en 1852-1855, administrateur de la Compagnie des chemins de fer de Lyon, puis en 1855, journaliste au Journal des Débats. En 1857, il devient administrateur de la Compagnie des chemins de fer du Nord  et, en 1868, président de la Société nouvelle des houillères et fonderies de l’Aveyron. Puis, en 1870, il est directeur du Journal des Débats.

Il fait une carrière politique tout aussi variée. En 1869, c’est un conseiller général du Canton de L’Isle-Adam puis, en 1871, il se fait élire député. En 1871, il devient préfet de la Seine en remplacement du Baron Haussmann puis, en 1872-1873, ministre des Finances. Il occupe à nouveau ce poste en 1875-1877 puis 1877-1879. Say devient, en 1880, ambassadeur de France auprès du Royaume-Uni, en poste à Londres.

Il redevient, en 1882, ministre des Finances. Ensuite, de 1876 à 1889, il est sénateur de Seine-et-Oise puis président du Sénat de 1880 à 1882. De 1889 à 1896, il se fait élire député des Basses-Pyrénées, à Pau.

Il s’éteint le 21 avril 1896 à Paris.

Œuvres :

  • Nouveau Dictionnaire d’économie politique (1889-92) ;
  • Préface de la réédition de 1895 du livre d’Alexandre Moreau de Jonnès, Aventures de guerre au temps de la République et du Consulat.

Sources : -. Date de création : 2009-07-06.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 9 mai 2021