HALLE Jean Noël (1754-1822)
France

gravure par J-M-N Frémy d'après un dessin par François Louis Gounod, 1815

Jean Noël Hallé est un médecin, né le 2 janvier 1754 à Paris. Il est fils d’un peintre, Noël Hallé, surintendant des tapisseries de la Couronne. Il devient docteur en médecine en 1770 et enseigne plus tard à la Sorbonne. Il est nommé professeur au Collège de France en 1794. Il est successivement professeur de physique médicale et d’hygiène à l’Ecole de santé, professeur au Collège de France et à la Faculté de médecine, premier médecin de Napoléon Ier, puis de Monsieur, après la Restauration. II est membre de l’Académie de Médecine et de l’Institut.

C’est Halle qui crée en France l’enseignement de l’hygiène. Membre de l’Académie des sciences, il la préside en 1813. Il travaille beaucoup au «Codex nubile» en 1818 et est l’éditeur du premier volume du Codex medicamentarius. Il étudie les effets du camphre, le cancer du sein, l’hygiène ; il est l’un des promoteurs de la vaccination. C’est lui qui défend Antoine Lavoisier (1743-1794) à son procès devant la Convention. Ce médecin ne se fait pas moins remarquer par ses sentiments religieux et son indépendance que par son instruction médicale. Son éloge est prononcé, à l’Institut, par Cuvier, et à l’Académie de Médecine, par Dubois (d’Amiens).

Publications :

  • Recherches sur le méphitisme des fosses d’aisances (1785) ;
  • Traité d’hygiène (1806) ;
  • Histoire de plusieurs vaccinations (1806) ;
  • des articles d’hygiène dans l’Encyclopédie et dans le Dictionnaire des Sciences médicales ;
  • une édition des œuvres complètes de Tissot, 1809-1813, 11 volumes.

Sources : Les médecins français, 1878. Date de création : 2007-04-02.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 14 février 2021