DEBON François Hippolyte (1816-1872)
France

François Hippolyte Debon, voit le jour le 2 décembre 1816 à Paris. C’est le fils de Sophie Debon, née Bompart, qui peint assez habilement sur porcelaine. Il reçoit de sa mère les premiers éléments de l’art, puis il est l’élève d’Antoine Jean Gros et d’Abel de Pujol.

Il expose au Salon où il remporte plusieurs médailles, une de troisième classe en 1844 et deux de deuxième classe en 1835 et 1868. Son tableau La Bataille d’Hastings fait dire à Baudelaire : « Quel talent, quelle énergie ! » Ce tableau est détruit lors de l’incendie du musée des Beaux-Arts de Caen en 1905. Il meurt le 29 février 1872, à Paris.

Œuvres :

  • Un justicier (Autoportrait), 1835 (Musée de la Vie romantique, Paris) ;
  • La Bataille d’Hastings, 1844 (Musée des Beaux-Arts de Caen, œuvre détruite) ;
  • Défaite d’Attila dans les plaines de Chalons, 1848 (Musée des Beaux-Arts de Marseille) ;
  • L’Entrée de Guillaume le conquérant à Londres, 1856 (Musée des Beaux-Arts de Caen, œuvre détruite) ;
  • Portrait de Monsieur Guillard (œuvre disparue) ;
  • Portrait en pied de Guillaume le conquérant, 1843 (musée des Beaux-Arts de Caen, œuvre détruite).

Sources : Wikipedia. Date de création : 2012-04-28.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 11 avril 2021