BAILLIOT Claude (1771-1836)
France

Claude Bailliot voit le jour le 12 août 1771, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Il est d’abord agent de change à Paris et conseiller général de Seine-et-Marne. Le 3e arrondissement électoral de ce département (Melun) l’élit le 21 avril 1828. Bailliot, élu comme candidat libéral, s’assoit au centre gauche, vote contre les ministères Villèle et Polignac, signe l’adresse des 221, et est réélu le 3 juillet 1830.

Il adhère, le 11 août, au gouvernement de Louis-Philippe. Il vote, jusqu’en 1834, avec la majorité ministérielle, notamment dans le procès de La Tribune. Le 15 avril 1834, il devient pair de France et termine à la Chambre haute sa carrière politique. C’est le beau-frère par alliance du général Jean-Marie Defrance et il est le père de Victoire-Félicie Bailliot, comtesse Amédée de Béhague.

Bailliot fait partie des Célébrités du Juste Milieu croquées par Daumier. Il décède le 15 décembre 1836, à Paris. Il repose avec son fils, Edmé Bailliot (1803-1834), chef d’escadron de la garde nationale, et son gendre, Octave comte de Béhague (1826-1879), grand bibliophile.

Sources : Robert (Adolphe), Bourloton (Edgar), Cougny (Gaston) Dictionnaire des parlementaires français, 1789 1891, Bourloton éditeur, Paris, 1891. Date de création : 2016-02-20.

Monument

Inscriptions : Claude BAILLIOT pair de France, né le 12 août 1771, mort le 15 décembre 1836.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 6 mai 2021