BAILLIOT Edmé (1803-1834)
France

Chef d'escadron de la Garde Nationale

Edmé Bailliot voit le jour le 1er avril 1803. Chef d’escadron d’état-major de la Garde Nationale, il est victime des émeutes des 13 et 14 avril 1834 à Paris. Il est, en effet, tué d’un coup de pistolet tiré par un enfant, dans le faubourg Saint-Jacques.

Il repose avec son père, Claude Bailliot (1771-1836), pair de France, son épouse née Anne Roncier (1784-1858) et avec son beau-frère, Octave comte de Béhague (1826-1879), grand bibliophile.

Sources : -. Date de création : 2008-05-18.

Monument

Un bas-relief en marbre signé par Armand Toussaint et daté de 1836 est dédié à Bailliot par ses camarades de l’état-major.

Inscriptions : Edme BAILLIOT chef d’escadron d’état-major de la garde nationale né le 1er avril 1803, mort le 15 avril 1834.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 6 mai 2021