MOLTENI Pierre François Antoine, dit MOLTENO (1786-1866)
France

Fabricant d'instruments d'optique

Pierre François Antoine Molteni, dit Molteno voit le jour en 1786. Son père, Joseph Antoine Balthazar Molteni, dit Molteno, décédé en 1808, a fondé la maison Molteni en 1782, en ouvrant un magasin d’instruments d’optique rue Sainte-Apolline, à Paris. Certains auteurs attribuent à ce Molteni la fabrication du « fantoscope » de Robertson (1763-1837).

Son fils reprend les affaires en 1808. Le nom de « Molteno » apparaît tout au long du premier Empire à l’adresse du 11 rue du Coq Saint-Honoré, en tant qu’opticien. Pierre François crée, le 2 avril 1817, avec Joseph Duroni, une société destinée à accroître les capacités des ateliers et magasins car une deuxième boutique a été ouverte au Palais-Royal. En 1839, les Molteni fabriquent les premiers appareils utilisés par Louis Daguerre.

Leur collaboration durera jusqu’au déménagement, en 1846, de la Maison Molteni pour le n°36 rue neuve Saint-Nicolas (qui deviendra le n°62 rue du Château d’Eau en 1851). Pierre François décède le 7 janvier 1866. Alfred Molteni, né à Paris en 1837, va clore en beauté la longue lignée des Molteni en tant qu’opticiens. C’est « la projection faite homme », dit-on de lui à l’époque.

Sous sa direction, la firme devient avec celle de Dubosc la plus renommée en France dans le domaine des projections lumineuses. En 1894, il conçoit et vend une nouvelle lampe oxyéthérique, baptisée « Sécuritas », qui est utilisée en 1897 par les premiers projectionnistes de films et notamment ceux du Bazar de la Charité. Bouleversé par la catastrophe qui suit, Molteni se retire en 1900 et laisse sa firme entre les mains de Radiguet et Massiot.

Pour voir la lanterne Moltoni de la Cinémathèque.

Sources : -. Date de création : 2016-01-08.

Photos

Monument

La sépulture se trouve sous un petit obélisque.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 26 février 2021