MARCHANGY Louis Antoine François de (1782-1826)
France

Louis Antoine Marchangy voit le jour le 25 août 1782, à Saint-Saulge (Nièvre). Fils d’un huissier, il fait de bonnes études classiques. Le directoire du département de la Nièvre l’envoie comme boursier à l’école de législation de Paris. Reçu avocat, il entre dans la magistrature et devient juge-suppléant au tribunal de première instance de Paris en 1808, puis substitut du procureur impérial près le tribunal de la Seine on 1810.

En 1813, il publie les deux premiers tomes de l’ouvrage qui doit le plus contribuer à sa réputation d’écrivain : la Gaule poétique ou l’Histoire de France considérée dans ses rapports avec la poésie, l’éloquence et les beaux-arts.

Marchangy fait partie, en 1818, du conseil privé du comte d’Artois. Fervent royaliste, il se fait élire, en 1823, député du Nord. À la Chambre, il prend place avec l’extrême droite. Il est réélu, le 25 février 1824, dans le premier collège du Haut-Rhin (Altkirch). C’est un ami du comte de Vaublanc.

Marchangy meurt le 2 février 1826, à Paris.

Œuvres :

  • La Gaule poétique ou l’Histoire de France considérée dans ses rapports avec la poésie, l’éloquence et les beaux-arts (1813) ;
  • Bonheur de la campagne, poème en quatre chants ;
  • Siège de Dantzig en 1813 (1814) ;
  • Mémoires historiques pour l’ordre souverain de Saint-Jean de Jérusalem (1816) ;
  • Tristan le voyageur, ou la France au quatorzième siècle (1825–1826).

Sources : Wikipedia. Date de création : 2021-05-15.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 25 mai 2022