MAGENDIE François (1783-1855)
France

François Magendie voit le jour à Bordeaux (Gironde) le 6 octobre 1783. C’est un médecin, professeur de médecine au Collège de France, il exerce à l’Hôtel-Dieu de Paris. Magendie fait la première démonstration expérimentale entre les nerfs moteurs et les nerfs sensitifs. Il précise les découvertes faites par Charles Bell et montre la distinction entre racines motrices et racines sensitives des nerfs rachidiens, les premières conduisant les influx moteurs activant les muscles, les secondes véhiculant les messages sensitifs des récepteurs de la peau et des muscles (loi de Bell et Magendie). Il est élu membre de l’Académie des Sciences en 1821. En 1831, il est nommé professeur au Collège de France, où il a comme préparateur Claude Bernard à partir de 1841. François Magendie meurt à Sannois (Val-d’Oise) le 7 octobre 1855.

Publications : 

  • Précis de physiologie (1816) ;
  • Leçons sur les fonctions et les maladies du système nerveux (1839).

Hommages : Son nom est donné à une structure anatomique du cerveau, le trou de Magendie, orifice situé en arrière du cervelet, seule communication entre les cavités épendymaires et les espaces sous-arachnoïdiens. Son nom est aussi donné à plusieurs écoles dont l’école Magendie de Sannois et le lycée François Magendie de Bordeaux, ainsi qu’à l’Institut François Magendie de neurosciences et à une rue de Bordeaux.

Sources : -. Date de création : 2008-02-09.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 11 février 2021