LEFRANCAIS, Gustave LEFRANCOIS, dit (1826-1901)
France

Gustave Lefrançois, dit Lefrançais, voit le jour à Angers (Maine-et-Loire), en 1826. Élève de l’École normale d’instituteurs de Versailles, il n’obtient pas de poste. En effet, ses idées révolutionnaires lui ferment les portes de l’enseignement public. Les différents collèges « libres » où il tente d’enseigner le renvoient rapidement.

En 1848, il adhère à l’Association des instituteurs et institutrices socialistes, ce qui lui vaut d’être condamné à trois mois de prison et deux années de résidence surveillée. En 1851, on lui interdit l’enseignement. Il séjourne à Londres, en 1852-1853, après le coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte.

Puis il devient un des opposants parisiens au Second empire. Après la proclamation de la République le 4 septembre 1870, le 4ème arrondissement l’envoie comme délégué au Comité central républicain. Il participe à l’insurrection du 31 octobre 1870 contre le Gouvernement de la Défense nationale.

Arrêté, il est détenu jusqu’à son acquittement, en février 1871. Le 26 mars 1871, il se fait élire au Conseil de la Commune par le 4ème arrondissement. Il est, jusqu’au 3 avril, membre de la commission exécutive, puis de celle du Travail et de l’Échange, enfin celle des Finances. Il vote contre la création du Comité de Salut public.

Pendant la Semaine sanglante il combat sur les barricades puis parvient à se réfugier à Genève (Suisse). Le Conseil de Guerre le condamne à mort par contumace. Il devient membre de la Fédération jurassienne de tendance bakouniniste.

Gustave Lefrançais collabore à divers journaux anarchistes, publie l’Étude sur le mouvement communaliste de Paris en 1871 et devient un des collaborateurs d’Élisée Reclus. Il rentre en France, après l’amnistie de 1880. Gustave Lefrançais meurt à Paris, en 1901.

Sources : Noël (Bernard) Dictionnaire de la Commune, Flammarion, collection Champs, 1978. Date de création : 2009-11-24.

Photos

Monument

La dalle est ornée d’un médaillon en bronze signé par Louis Dejean, avec l’inscription G. Lefrançais 1826-1901, et elle est signée par l’entrepreneur Maubrey.

Inscriptions : G. LEFRANÇAIS […].

Photos


Date de la dernière mise à jour : 13 octobre 2023