LAFONT Charles Philippe (1781-1839)
France

gravure par Pierre Roch-Vigneron - BNF

Charles Philippe Lafont voit le jour à Paris le 1er décembre 1781. C’est un violoniste. Il a hérité de la technique de l’école classique par l’intermédiaire de ses professeurs Rodolphe Kreutzer et Rode, la rendant plus brillante.

Dès 1792, il visite l’Allemagne et d’autres parties de l’Europe pour donner des concerts très réussis. Lors du déclenchement de la Révolution française, il quitte la France, voyageant à travers l’Europe. En 1808, il est devenu violoniste de la chambre du tsar Alexandre Ier de Russie. Lafont  rentre en France, en 1815, pour devenir premier violon de la musique de la Chambre du Roi de Louis XVIII et accompagnateur musical de la duchesse de Berry. En 1816, il participe à un concours à la Scala avec Niccolò Paganini, à l’issue duquel aucun n’est déclaré vainqueur.

Vers 1837, Franz Liszt écrit un Grand Duo concertant sur la Romance de M. Lafont « Le Marin », pour violon et piano, S. 128 (révisé en 1849). Charles Philippe Lafont est aussi un chanteur, mais il lui surtout connu comme violoniste virtuose.

Il meurt dans un accident de diligence, le 23 août 1839, au cours d’une tournée avec le pianiste Henri Herz : le véhicule, qui le transporte de Bagnères-de-Bigorre à Tarbes (Hautes Pyrénées), se renverse dans le fossé, près de la colline de Hiis, et il est tué sur le coup.

Sources : -. Date de création : 2007-10-30.

Photos

Monument

Inscriptions : Ses chants sont si beaux et si purs, O mon père, que les anges de l’Eternel, les trouvant dignes d’eux, le prirent à la terre pour chanter avec eux au ciel.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 8 avril 2021