KREUTZER Rodolphe (1766-1831)
France

Violoniste, dédicataire de la « Sonate à Kreutzer » de Beethoven»

Violoniste, professeur, compositeur et chef d’orchestre, Rodolphe Kreutzer voit le jour 16 novembre 1766 à Versailles (Yvelines). Fils d’un musicien allemand qui lui donne ses premiers cours de musique, il étudie plus tard avec Anton Stamitz. Il compose un concerto à l’âge de treize ans qu’il exécute à la perfection. Il voyage en Italie, en Allemagne et se fixa en France. Il est nommé premier violon de l’orchestre Royal à seize ans.

Les trente années suivantes il écrit une quarantaine d’opéras, en dirige les représentations, et est professeur de violon au Conservatoire de sa fondation, en 1795, jusqu’en 1826. En 1803, Beethoven l’ayant entendu à Vienne lui dédie la sonate de violon Nr. 9 opus 47, qui devient ainsi la «sonate à Kreutzer». Avec Pierre Rode et Pierre Baillot, il met au point la «Méthode de violon du Conservatoire». On peut les considérer comme les fondateurs de l’école française de violon.

Il meurt en 1831 à Genève (Suisse), laissant une œuvre importante : 19 concertos, 40 opéras, un ouvrage «42 études et caprices» (1796) qui est toujours un manuel pédagogique pour les violonistes débutants. Il repose au cimetière de Plainpalais à Genève (Suisse).

Hommages : La sonate pour violon n° 9 de Beethoven lui est dédiée.

Sources : -. Date de création : 2005-09-13.

Monument

Inscriptions : Loin de ceux qui l’aimaient et loin de sa patrie, L’impitoyable mort le ravit à nos yeux, Un frère, une épouse attendrie N’ont pu serrer sa main, n’ont pu fermer ses yeux Lorsqu’il abandonna la vie; Qu’au moins ce monument à la gloire, au génie, Elevé par nos soins pieux, Offre à sa mémoire chérie Notre amour, nos regrets et nos derniers adieux. Son épouse reposait tout près de là, la sépulture est reprise en 1995 et sa dépouille transférée à l’ossuaire.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 25 février 2021