GIRALDON Adolphe Paul (1855-1933)
France

Adolphe Paul Giraldon voit le jour en 1855, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Il est l’élève, le collaborateur et l’ami du peintre Luc Olivier Merson. Artiste peintre, illustrateur et décorateur, il conçoit de nombreux décors de reliures industrielles ou pour des amateurs. Son style typique de l’art nouveau est très reconnaissable. Il collabore à L’Estampe moderne. Il décède en 1933.

Livres illustrés :

  • Tolla, d’Edmond About, chez Hachette (1889) ;
  • Trente et quarante, d’Edmond About, chez Hachette (1891) ;
  • Pastels, de Paul Bourget, chez Conquet (1895) ;
  • Aspasie, Cléopâtre, Théodora, de Henry Houssaye, pour les Amis des Livres (1899) ;
  • Le Chansonnier Normand, pour la Société Normande du Livre Illustré (1905) ;
  • Les Eglogues, de Virgile, chez Plon-Nourrit (1906) ;
  • Les Nuits, d’Alfred de Musset, pour Henri Couderc de Saint-Chamant (1911) ;
  • La Vie des Abeilles, de Maurice Maeterlinck, chez Ferroud (1914-1918) ;
  • Au Jardin de l’Infante, d’Albert Samain, chez Ferroud (1920) ;
  • Le Médailler, de Henri de Régnier, pour « Le Livre Contemporain » (1923) ;
  • Le Centaure, la Bacchante, de Maurice de Guérin, chez Plon-Nourrit (1925) ;
  • Les Saints Evangiles, traduction par A. Fleury, chez Mame (1933).

Couvertures :

  • Les animaux domestiques, d’Albert Guillaume, chez Maison Quantin (1884) ;
  • Au Drapeau !, de Maurice Loir, chez Hachette (1897) ;
  • Mémoires du Sieur de Pontis, chez Hachette (1898) ;
  • Massenet, de Louis Schneider, chez Carteret (1908).

Sources : Wikipedia, Thierry Engels. Date de création : 2016-11-24.

Photos

Monument

La sépulture est ornée d’un bas-relief en bronze représentant une femme avec une couronne de lauriers et qui tient une lampe à huile, avec l’inscription MDCCCLV – MCMXXXIII, de facture inconnue.

Inscriptions :

A Adolphe GIRALDON, ses élèves, ses amis.
Michel CHIH-TA YEN 1953 – 2014.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 6 juin 2022