FRANCAIS de NANTES Antoine, comte (1756-1836)
France

portrait par Jacques Louis David - Musée Jacquemart André, Paris

Le comte Antoine Français, dit de Nantes, voit le jour à Beaurepaire (Isère), le 17 avril 1756. Il occupe le poste de Directeur des douanes à Nantes lorsqu’il est élu en 1791 à l’Assemblée législative par le département de la Loire-Inférieure. Français de Nantes se signale par de violentes attaques contre la ferme générale, le pape et les prêtres. Il n’est pas réélu à la Convention. Sous la Terreur, il est poursuivi comme Girondin et doit se cacher dans les Alpes. En 1798, il est élu au Conseil des Cinq-Cents par le département de l’Isère et devient l’un des secrétaires de cette assemblée. L’année suivante, il vote contre le Directoire.

Sous le Consulat, il est nommé préfet de la Charente-Inférieure après le 18 brumaire, puis est nommé conseiller d’état. Il fait partie de la Section de l’Intérieur du Conseil d’état. En 1804, il est nommé directeur général des droits réunis (contributions indirectes). En 1814, il se retire de la vie publique mais, de 1819 à 1822, il représente le département de l’Isère à la chambre des députés Le nom de Français de Nantes est davantage connu par les éloges que lui ont adressés les hommes de lettres qu’il protège et secourt que par ses œuvres personnelles, qui sont pourtant nombreuses. Il habite de 1827 à 1832 un hôtel particulier rue d’Antin, où il reçoit notamment le général Merlin, Joseph Droz, Pierre-François Tissot, Charles-François Lebrun, Casimir Delavigne.

Vers la fin de sa vie il s’occupe surtout d’agriculture. Pendant qu’il est directeur des Droits réunis, Français de Nantes recueille dans ses bureaux beaucoup de gens de lettres que la Révolution française a atteints. Français de Nantes s’éteint à Paris le 7 mars 1836.

Œuvres :

  • Le Manuscrit de feu M. Jérôme (1825) ;
  • Recueil de fadaises composé sur la montagne à l’usage des habitants de la plaine (1826) ;
  • Voyage dans la vallée des originaux (1828) ;
  • Tableau de la vie rurale, ou l’agriculture enseignée d’une manière dramatique (1829).

Titres : comte de l’Empire, pair de France. Distinctions : chevalier (02 octobre 1809), commandeur (14 juin 1804), grand-officier de la Légion d’honneur (30 juin 1811).

Sources : Archives de l’Isère, Wikipedia, Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2007-11-21.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 10 février 2021