DELAVIGNE Louis Marie Germain (1790-1868)
France

Louis Marie Germain Delavigne voit le jour à Giverny (Eure), le 1er février 1790. Après des études au lycée Napoléon, il devient, de 1831 à 1848, garde du mobilier de la couronne. Stimulé par les succès littéraires de son frère, le poète Casimir Delavigne (1793-1843), il entame une carrière dramatique.

C’est le collaborateur d’Eugène Scribe (1791-1861), après avoir été son camarade d’études au collège Sainte-Barbe, et c’est à la réunion de ces deux auteurs que l’on doit une quantité de pièces de théâtre et de livrets d’opéras. Il utilise également le pseudonyme de « Saint-Germain ». Delavigne se marie, le 1er novembre 1830, à Paris, avec Jenny Letourneur (1802-1836), organiste, pianiste et professeur adjoint de piano à l’Opéra de Paris, dont il aura enfants : Arthur et Paul.

Il meurt le 30 octobre 1868 à Montmorency (Val-d’Oise). Il repose avec son fils, Arthur Delavigne (1831-1899), lui aussi auteur dramatique, avec son beau-frère, le député Emmanuel Pierre Letourneur (1755-1830), et le mari de sa petite-fille, l’industriel Jacques Lebel (1881-1935).

Livrets :

À l’Opéra de Paris :

  • La Muette de Portici, opéra en cinq actes de Daniel François Esprit Auber (1782-1871) (1828) ;
  • Robert le Diable, opéra en cinq actes de Giacomo Meyerbeer (1831) ;
  • Charles VI, opéra en cinq actes de Jacques Fromental Halévy, en collaboration avec son frère Casimir (1843) ;
  • La Nonne sanglante, opéra en cinq actes de Charles Gounod (1854).

À l’Opéra-Comique :

Théâtre : À l’Odéon : Le Valet de son rival, comédie en un acte (1816).

Vaudevilles :

Au Vaudeville :

  • Les Dervis, vaudeville en un acte (1811) ;
  • Thibault, comte de Champagne, vaudeville historique en un acte (1813) ;
  • Le Bachelier de Salamanque, comédie-vaudeville en deux actes (1815) ;
  • La Somnambule, comédie vaudeville en deux actes (1819).

Au Gymnase :

  • Le Colonel, comédie-vaudeville en un acte (1821) ;
  • Le Mariage enfantin (1821) ;
  • Le Vieux Garçon et la Petite Fille, (1811) ;
  • L’Avare en goguette (1823) ;
  • L’Héritière (1824) ;
  • Le Diplomate, comédie-vaudeville en deux actes (1827) ;
  • Le Baron de Trenck (1828) ;
  • Les Nouveaux Jeux de l’amour et du hasard, comédie-vaudeville en un acte (1830).

Sources : Lacaze (Alfred de) Nouvelle Biographie générale, éd. Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, t. XIII, Paris, Firmin-Didot, 1855, p. 440 ; Bilodeau (L.) Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Joël-Marie Fauquet (dir.), Fayard, 2003, p. 369 ; Geneanet ; Wikipedia. Date de création : 2019-01-16.

Monument

Inscriptions : Louis Marie Germain DELAVIGNE décédé à Montmorency le 30 octobre 1868.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 31 mars 2022