DELAVIGNE Louis Marie Germain (1790-1868)
France

Louis Marie Germain Delavigne voit le jour à Giverny (Eure), le 1er février 1790. Après des études au lycée Napoléon, il devient, de 1831 à 1848, garde du mobilier de la couronne. Stimulé par les succès littéraires de son frère, le poète Jean François Casimir Delavigne, il entame une carrière dramatique.

C’est le collaborateur d’Eugène Scribe, après avoir été son camarade d’études au collège Sainte-Barbe, et c’est à la réunion de ces deux auteurs que l’on doit une quantité de pièces de théâtre et de livrets d’opéras. Il utilise également le pseudonyme de « Saint-Germain ». Delavigne se marie, le 1er novembre 1830, à Paris, avec Jenny Letourneur (1802-1836), organiste, pianiste et professeur adjoint de piano à l’Opéra de Paris, dont il aura enfants : Arthur et Paul.

Il meurt le 30 octobre 1868 à Montmorency (Val-d’Oise). Il repose avec son fils, Arthur Delavigne (1831-1899), lui aussi auteur dramatique, avec son beau-frère, le député Emmanuel Pierre Letourneur (1755-1830), et le mari de sa petite-fille, l’industriel Jacques Lebel (1881-1935).

Livrets :

À l’Opéra de Paris :

  • La Muette de Portici, opéra en cinq actes de Daniel François Esprit Auber (1782-1871) (1828) ;
  • Robert le Diable, opéra en cinq actes de Giacomo Meyerbeer (1831) ;
  • Charles VI, opéra en cinq actes de Jacques Fromental Halévy, en collaboration avec son frère Casimir (1843) ;
  • La Nonne sanglante, opéra en cinq actes de Charles Gounod (1854).

À l’Opéra-Comique :

Théâtre : À l’Odéon : Le Valet de son rival, comédie en un acte (1816).

Vaudevilles :

Au Vaudeville :

  • Les Dervis, vaudeville en un acte (1811) ;
  • Thibault, comte de Champagne, vaudeville historique en un acte (1813) ;
  • Le Bachelier de Salamanque, comédie-vaudeville en deux actes (1815) ;
  • La Somnambule, comédie vaudeville en deux actes (1819).

Au Gymnase :

  • Le Colonel, comédie-vaudeville en un acte (1821) ;
  • Le Mariage enfantin (1821) ;
  • Le Vieux Garçon et la Petite Fille, (1811) ;
  • L’Avare en goguette (1823) ;
  • L’Héritière (1824) ;
  • Le Diplomate, comédie-vaudeville en deux actes (1827) ;
  • Le Baron de Trenck (1828) ;
  • Les Nouveaux Jeux de l’amour et du hasard, comédie-vaudeville en un acte (1830).

Sources : Lacaze (Alfred de) Nouvelle Biographie générale, éd. Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, t. XIII, Paris, Firmin-Didot, 1855, p. 440 ; Bilodeau (L.) Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Joël-Marie Fauquet (dir.), Fayard, 2003, p. 369 ; Geneanet ; Wikipedia. Date de création : 2019-01-16.

Monument

Inscriptions : Louis Marie Germain DELAVIGNE décédé à Montmorency le 30 octobre 1868.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 16 septembre 2021