BUREAU Louis Edouard (1830-1918)
France

Médecin et paléobotaniste, professeur au Muséum

Louis Édouard Bureau voit le jour à Nantes (Loire-Atlantique), le 20 mai 1830. Il est l’ainé des cinq fils de l’armateur nantais Louis Marcellin Bureau et de Lucie, née Rozier. Il est le frère de Léon et de Louis Bureau. Il entame des études de médecine et de botanique à Nantes en 1848 et est nommé Interne des Hôpitaux de Nantes, premier de sa promotion. A 23 ans, il quitte Nantes pour Paris où il devient docteur en médecine en 1856 et obtient le grade de docteur ès sciences naturelles. Il obtient en 1872, un poste d’aide naturaliste au Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, dans le laboratoire d’Adolphe Brongniart où il remplace Edmond Tulasne. A 44 ans, en 1874, il est nommé professeur de Botanique du Muséum national d’histoire naturelle, puis, en 1901, il est élu membre de l’Académie nationale de médecine. Il fait venir au Muséum Adrien Franchet qui collabore avec lui et ils étudient notamment, ensemble, la flore du Tibet. Il prend sa retraite en 1905, Paul Lecomte lui succédant alors. Bureau est l’un des fondateurs de la Société botanique de France qu’il préside en 1875, en 1883, en 1902 et en 1905.

Il est également membre du Comité des travaux historiques et scientifiques. Il collabore au Dictionnaire de botanique de Baillon (1827-1895) : il rédige la partie consacrée aux Moraceae et Artocarpeae dans le volume XVII de 1873 du Prodromus systematis naturalis regni vegetabilis de Candolle (1778-1841). Il contribue, avec Karl Moritz Schumann (1851-1904), au volume VIII consacré aux Bignoniaceae dans la Flora brasiliensis de Martius (1794-1868).

En 1858, il se marie avec Marie Decroix, fille du sénateur de Loire-Inférieure Adolphe Decroix. Ils ont cinq enfants : Louise (1860), Maurice (1861), Joseph (1868), Marcel (1871) et Hippolyte (1874). Il hérite de son père du château de la Meilleraye, où il plante une importante collection de bambous, unique en Europe. Il va chaque fois qu’il le peut. Il meurt le 14 décembre 1918, à Paris, à 88 ans. L’enterrement est, selon la mode de l’époque, très solennel avec les professeurs du Muséum en toge et les académiciens en grande tenue. La cérémonie religieuse est célébrée dans l’église Saint Louis en l’Isle.

Distinctions : chevalier de la légion d’honneur (10 janvier 1894). Hommages : L’espèce Rhododendron bureavii (en) lui est dédiée à partir de spécimens de Chine de sa collection personnelle.

Publications :

  • Monographie des Bignoniacées, 1864,
  • avec Adrien Franchet, Plantes nouvelles du Tibet et de la Chine occidentale, recueillies pendant le voyage de M. Bonvalot et du prince Henri d’Orléans en 1890, Paris, 1891,
  • De la famille des Loganiacées et des plantes qu’elle fournît a la médecine, 1856,
  • Notice sur les travaux scientifiques de M. É. Bureau, 1864,
  • Révision du genre Catalpa, 1894,
  • Notice sur la géologie de la Loire-Inférieure avec listes des végétaux fossiles, Nantes, E. Grimaud et fils, 1900,
  • Études des gîtes minéraux de la France, Bassin houiller de la Basse Loire. Histoire des concessions, pièces justificatives, description géologique du bassin, Paris, Imprimerie nationale, 1910,
  • Études des gîtes minéraux de la France, Bassin houiller de la Basse Loire. Description des flores fossiles, Textes et Atlas, Paris, Imprimerie nationale, 1910.

Sources : Wikipedia, Base Léonore (légion d’honneur). Date de création : 2017-12-22.

Photos

Monument

Inscriptions : Léon BOURGEOIS chevalier de la légion d’honneur 1856-1938. Joseph BUREAU, né à Paris le 19 mars 1868, décédé à Nantes le 23 octobre 1945. Mme Joseph BUREAU née Madeleine GINGEMBRE 29 janvier 1873 – 20 décembre 1948. Joséphine Elisa REQUEDAT épouse Adolphe DECROIX né à Paris le 28 novembre 1815, décédé à Paris le 3 mai 1903.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 3 mars 2021