BIZET Jacques (1872-1922)
France

Jacques Bizet voit le jour le 10 juillet 1872, à Paris. C’est le fils du compositeur Georges Bizet et de son épouse, Geneviève née Halévy (1849-1926), fille cadette du compositeur Fromental Halévy, auteur du célèbre opéra La Juive dont le succès fut considérable dans toute l’Europe.

Sa mère, Geneviève Halévy, se remarie avec l’avocat Emile Straus, après le décès de Georges Bizet. Elle tient un salon fréquenté par les artistes et le gratin mondain de l’époque. Marcel Proust y observe des personnages qui deviendront ceux d’À la recherche du temps perdu.

Jacques Bizet reste surtout connu comme étant un ami de jeunesse de Marcel Proust qui lui voue un amour exalté.

Médecin, mais aussi homme d’affaires, il devient directeur de la compagnie de location de voitures, Les Taximètres Unic de Monaco, fondée par les Rothschild. Il finance, en 1909, la société automobile Le Zèbre, fondée par Jules Salomon et Georges Richard

Jacques Bizet épouse la nièce de son oncle Ludovic Halévy, Madeleine Breguet (1878-1900) qui meurt au cours d’une opération chirurgicale, puis se remarie avec Alice Franckel, la grand-mère du futur Maurice Sachs.

Le 3 novembre 1922, il se suicide à son domicile, 72, boulevard Malesherbes, Paris (17ème). Il repose avec son père, le compositeur Georges Bizet (1838-1875), et sa première épouse, Madeleine Breguet.

Extrait (de Geneviève Straus, Biographie et correspondance avec Ludovic Halévy, par Françoise Balard (CNRS Éditions)) :

« Fils d’un compositeur auréolé de gloire, mais privé très tôt de ce père fameux, il a grandi auprès d’une mère névrosée, « absente », non pas physiquement, mais « absente » en ce sens que, trop préoccupée d’elle-même.

Geneviève Straus, si présente pour ses amis, s’est montrée incapable d’apporter à son fils la sécurité et la force dont il avait besoin pour vivre. La mort de sa première femme, l’échec de son second mariage, les folies de sa troisième liaison, l’alcool, les drogues, les intoxications après désintoxications l’ont finalement conduit au suicide. Le 3 novembre 1922, Jacques Bizet se tire une balle dans la bouche. »

Sources : Wikipedia. Date de création : 2022-11-05.

Photos

Monument

Inscriptions :

Jacques BIZET, né le 10 juillet 1872, décédé, le 3 novembre 1922.
Madeleine BIZET, née BREGNET, 1873-1906.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 7 novembre 2022