BECLARD d’HARCOURT Marguerite (1884-1964)
France

photo anonyme, 1930 - BNF-Gallica

Marguerite Béclard d’Harcourt, née Marguerite Béclard, voit le jour le 24 février 1884 à Paris (6ème). Son père, Jules Béclard, est doyen de la Faculté de Médecine. En 1908, elle épouse Raoul d’Harcourt. Elle fait ses études à la Schola Cantorum de Paris auprès d’Abel Decaux, Vincent d’Indy et Maurice Emmanuel. C’est une compositrice et musicologue. A l’exemple d’Emmanuel, elle utilise les ressources du langage modal et orchestre le Poème du Rhône, œuvre posthume d’Emmanuel, ainsi que le Mariage de Moussorgski. Ses travaux en musicologie concernent la musique péruvienne des Incas et le folklore franco-canadien. Elle décède le 2 août 1964 à Paris (10ème). Elle repose avec le médecin anatomiste Pierre Auguste Béclard (1785-1825), avec le médecin physiologiste Jules Auguste Béclard (1818-1887) et avec son mari, l’ethnologue Raoul d’Harcourt (1879-1970).

Œuvres : 

  • 50 Mélodies populaires indiennes (1923) ;
  • Raïmi, ou la Fête du soleil, ballet (1926) ;
  • Trois Sonnets de la Renaissance (1930) ;
  • Quatuor à cordes (1930) ;
  • Trois mouvements symphoniques (1932) ;
  • Les Enfants dans l’enclos, mélodies (1934-1935) ;
  • 24 Chansons populaires du Vieux Québec (1936) ;
  • Sonate à trois (1938) ;
  • Dierdane, drame lyrique (1937-1941) ; Sonatine, pour flûte et piano (1946) ;
  • 2e symphonie « Les Saisons » (1951-1952) …

Publications :

  • En collaboration avec Raoul d’Harcourt La Musique des Incas et ses survivances, Paris, P. Geuthner, 1925 ;
  • Chansons populaires françaises du Canada : leur langue musicale, Paris, PUF, 1956.

Distinctions : officier de la Légion d’honneur (date inconnue car dossier absent dans la base Léonore).

Sources : Honegger (Marc) Dictionnaire de la Musique. Les hommes et leurs œuvres, Bordas, 2 vol., 1986 ; Wikipedia. Date de création : 2019-01-28.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 11 février 2021