BALANDIER Franck (1952-2020)
France

Franck (Joël) Balandier voit le jour le 11 juillet 1952, à Suresnes (Hauts-de-Seine). C’est le neveu de Georges Balandier. Il publie son premier poème à l’âge de 14 ans, dans la revue Première Chance. Après une adolescence turbulente et des études littéraires et cinématographiques, il se tourne vers l’éducation en milieu pénitentiaire.

Durant son passage à Fleury-Mérogis (1979-1982), il conçoit et anime, avec un groupe de détenus, la première radio diffusée en milieu carcéral, Radio D2. Il y invite le groupe de rock Trust, Maxime Le Forestier, Georges Moustaki, Jean-Louis Foulquier, Guy Hocquenghem et bien d’autres. Il se lie d’amitié avec Patrick Chamoiseau, éducateur comme lui.

Puis il fait différents métiers avant d’être directeur pénitentiaire. Il coordonne alors l’offre culturelle et sportive, la formation professionnelle et le travail pour les personnes détenues en Île-de-France. Parallèlement, il continue d’écrire. Son premier roman paraît en 1988.

Comme vidéaste, il réalise, pour le compte du ministère de la Justice, une quarantaine de documentaires, dont Sidamour (1991). C’est un reportage sur la chanteuse Barbara, venue à la rencontre des femmes détenues de Fresnes, pour un récital, mais aussi pour parler du sida en compagnie d’un professeur de l’Institut Pasteur.

Il se consacre ensuite entièrement à l’écriture et anime également des ateliers d’écriture. Il écrit des histoires à l’atmosphère inquiétante dont l’intrigue et les multiples rebondissements rappellent parfois les codes habituels du roman policier.

C’est un poète de l’urgence de vivre et de la nécessité du mot juste pour l’exprimer. Il conduit ses récits avec tendresse et humour, souvent avec une lucidité cruelle, jusqu’à un dénouement toujours inattendu.

Son style d’écriture se distingue par un sens aigu du détail et de l’énumération. Les phrases sont courtes. Les métaphores employées frisent souvent l’aphorisme. La langue est poétique et les inventions syntaxiques abondent.

Les thèmes abordés s’ancrent dans les nécessités du quotidien. La dérision n’est jamais très loin, même lorsqu’il s’agit de décrire les situations les plus dramatiques.

Il devient le défenseur des écrivains enfermés. D’Apollinaire, en particulier, pour lequel il signe trois ouvrages dont une fiction remarquée, Apo, en 2018, et une promenade insolite dans Le Paris d’Apollinaire, en 2018.

En février 2019, il publie son premier recueil de textes poétiques, L’Heure tiède, qu’il dédie à toutes les femmes qu’il a aimées et, en particulier, à celle qu’il nomme « la femme de ma dernière vie ». Il meurt le 17 décembre 2020, à Paris (12ème).

En février 2021, parait, post mortem, son dernier ouvrage, Sing Sing. Conjuguant sa passion pour le rock et son expérience de la pénitentiaire, il brosse les portraits des plus grandes stars de la musique ayant commis un délit. Certains comme David Bowie, Johnny Cash ou Aretha Franklin ont été en garde à vue. D’autres dont Bertrand Cantat, Booba, les Pussy Riot, James Brown ou Joey Starr ont été incarcérés.

Sources : Wikipedia. Date de création : 2022-05-29.

Photos

Monument

Inscription :

Franck BALANDIER, écrivain, 1952-2020.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 20 juin 2022