REQUICHOT Bernard (1929-1961)
France

Bernard Réquichot voit le jour le 1er octobre 1929 à Asnières-sur-Vègre (Sarthe). Il fait sa scolarité dans diverses institutions religieuses des environs de Paris. De 1947 à 1951, il fréquente divers ateliers libres et l’école dite, à l’époque, des « métiers d’art ». Il suit aussi aux Beaux-Arts, pendant deux ans, des cours de gravure. Il est reçu second au concours d’entrée aux Beaux-Arts.

Influencé par sa rencontre avec Jacques Villon, il réalise ses premières œuvres d’inspiration cubiste. Sa première exposition particulière a lieu en 1955 à Paris, à la galerie Lucien Durand. Il expose des « Reliquaires », boîtes ou vitrines chargées d’objets et de peinture compacte aux couleurs mêlées, d’une forte densité « magique ».

En 1956, il réalise ses premiers dessins à spirales et, en 1957, expose pour la première fois chez Daniel Cordier. Dans ses œuvres de 1957-1958 (la Guerre des nerfs, 1958) se mêlent les techniques du dessin à spirale, des empâtements de peinture et du collage de papiers déchirés.

Il introduit, vers cette époque, dans ses œuvres des éléments de collages. Ceux ci deviendront prépondérants par la suite (la Moisson des fourmis buissonnières, en papier de reliure, 1958) et prendront, plus tard, un caractère fortement obsessionnel.

En 1961, il réalise sa première toile peinte, collée sur papier et mise en forme, pliée (Portrait, Paris, MNAM). À partir de 1957, Réquichot participe à quelques expositions de groupe à Anvers, Wiesbaden, Paris.

Il se donne la mort par défenestration, en 1961, à la veille de sa seconde exposition chez Daniel Bouyjou Cordier (1920-2020). Il repose avec son arrière-grand-père maternel, le député de l’Aveyron Pierre Pradie (1817-1892), et avec le comte Eugène Biver (1861-1929), photographe, sans que nous sachions le lien avec ce dernier.

Sources : Wikipedia. Date de création : 2014-02-20.

Photos

Monument

Inscriptions : Bernard REQUICHOT artiste peintre 1929-1961.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 1 mai 2021