PIQUET Hippolyte (1815-1886)
France

Hippolyte Piquet voit le jour le 05 juin 1815 à Mortagne (Orne).C’est le fils de commerçants aisés. Il devient avocat et maire de Mortagne, puis il est élu, le 23 avril 1848, représentant de l’Orne à l’Assemblée constituante. Il siège au centre, fait partie du comité de la justice, et vote plus souvent avec la droite qu’avec la gauche :

  • pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
  • pour le rétablissement de la contrainte par corps,
  • contre l’amendement Grévy,
  • contre le droit au travail,
  • pour l’ordre du jour en l’honneur de Cavaignac,
  • contre la réduction de l’impôt du sel,
  • contre l’amnistie,
  • pour l’interdiction des clubs,
  • pour l’expédition de Rome.

Réélu, le 13 mai 1849, représentant du même département à l’Assemblée législative, M. Piquet appartient à la majorité monarchiste qui se prononce pour l’expédition romaine, pour la loi Falloux-Parieu sur l’enseignement, pour la loi restrictive du suffrage universel. Le coup d’Etat du 2 décembre 1851 l’éloigne de la vie politique. Il décède le 26 octobre 1886 à Paris.

Distinctions : chevalier (12 août 1860), officier de la Légion d’honneur (30 décembre 1884).

Sources : Robert (Adolphe), Bourloton (Edgar), Cougny (Gaston) Dictionnaire des parlementaires français, 1789 1891, Bourloton éditeur, Paris, 1891 ; Base Léonore (Légion d’honneur) ; Wikimedia. Date de création : 2016-02-18.

Monument

Inscriptions : Anne Simon veuve ANDRY mariée à 25 ans, veuve à 28, décédée à 70 le 21 mars 1843. 42 ans de sa vie furent uniquement consacrés à son fils. Il viendra la retrouver ici. Pierre André ANDRY, notaire décédé le 23 juillet 1849, dans sa 51ème année. À Hippolyte PIQUET 1815-1886 sa veuve et ses enfants de profundis A Antoinette Clara ABAT veuve de H. PIQUET 1818-1886 ses enfants et ses amis. Armand ANDRY 1848-1926. Pierre-André Andry (-1849), notaire.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 24 février 2021