PIOBB, Pierre VINCENTI, comte, dit (1874-1942)
France

Le comte Pierre (François Xavier) Vincenti voit le jour le 12 avril 1874, à Paris (9ème). Il se fait appeler Pierre Piobb, pour rappeler le lieu de naissance de son père, la commune de Piobetta (Haute-Corse).

Pierre Vincenti fait ses classes au collège Stanislas mais orphelin très jeune (1891), il se fait émanciper. Il fait des études universitaires et parcourt l’océan Arctique et la Méditerranée. En Italie et en Espagne, il recherche les manuscrits occultistes. Il traduit ensuite une partie des œuvres de Robert Fludd puis s’intéresse aux manuscrits présents dans les bibliothèques de l’Arsenal, la Bibliothèque Nationale, ou le British Museum.

Il s’installe à Ajaccio comme directeur du journal L’Écho de la Corse en 1893-1897 puis comme correspondant de presse. Ruiné, il rentre à Paris. Proche de François Christophe Barlet, il consacre alors sa vie à l’occultisme mais aussi au journalisme parlementaire.

Il rédige son Formulaire de Haute Magie, publie de nombreux livres consacrés aux sciences occultes et organise des conférences et cours au sein de la « Société des sciences anciennes », association reconnue d’utilité publique qu’il a créée et qui existera jusqu’en 1914.

À partir de 1914, il est au Ministère des Affaires étrangères chargé d’actions de propagande et ce jusqu’en 1919. Il est ensuite chef du bureau de presse à Paris du Résident général de France au Maroc. Dans cette fonction il distribuerait les fonds secrets destinés à la presse que lui envoie le maréchal Lyautey.

Après ses recherches sur Nostradamus, il donne un cycle de conférences en 1924 et 1927 sur le sujet. Il aurait influencé les surréalistes, comme André Breton, par l’intermédiaire d’un de ses élèves, Pierre Mabille.

Il appartient à un groupe d’occultistes du genre « scientifique », qui comprend Ernest Britt (le second mari de Mme Dina), Oswald Wirth, Francis Warrain et le Dr. Rouhier, directeur commercial des Éditions Véga, tous hostiles à René Guénon.

Il meurt le 12 mai 1942, à Paris (8ème).

Distinction : chevalier de la Légion d’honneur (19 août 1927).

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur) ; Wikipedia. Date de création : 2022-01-23.

Photos

Monument

Inscriptions :

Ici reposent, COMTE VINCENTI, Pierre PIOBB, homme de lettres et de science, chevalier de la Légion d’honneur, 12 avril 1874-12 mai 1942.
Madeleine ROUX, née ROCHE […].
Le comte VINCENTI, docteur en médecine, ex chirurgien major des zouaves pontificaux, chevalier de Pie IX, St Grégoire etc., décédé à Paris, le 4 février 1892, à l’âge de 66 ans.
Louise Henriette, Angélique Amélie, épouse du docteur VINCENTI, décédée à Paris, le 16 avril 1874, dans sa 42ème année.

Ici reposent, Alphonse Justin, ROCHE, né à Ayat, le 23 mars 1838, décédé à Paris, le […] 1911.
Eugénie Hyacinthe, ROCHE, née ALLARD, 1833-1920.
Paul Eugène, ROUX, 1868-1932.
Georges, ROUX, 1899-1954.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 11 mars 2022