OUVRARD Julien, dit Jules (1798-1861)
France

photo par Mayer et Pierson dans l'Album des députés au Corps législatif entre 1852 et 1857

Julien, dit Jules, Ouvrard voit le jour le 3 octobre 1798, à Haute-Fontaine (Oise). C’est le fils du célèbre banquier Gabriel Julien Ouvrard. Il fait ses études au lycée Napoléon puis entre, en 1822, au ministère de l’Intérieur. Mais il en sort en 1824, à l’époque où son père a des démêlés avec le gouvernement. Propriétaire du Clos-Vougeot, il s’adonne alors à la viticulture.

En 1830, il publie une brochure sur la Conversion des Rentes, collabore pendant quelque temps à la Presse et est nommé colonel de la garde nationale de Nuits. Maire de Gilly-lès-Cîteaux (Côte-d’Or) à partir de 1838, élu conseiller général de la Côte-d’Or de 1840 à 1848, il se rallie, après la révolution de février et l’élection présidentielle du 10 décembre, à la politique du prince Louis-Napoléon Bonaparte.

Ouvrard est élu, comme candidat du gouvernement, député de la 2e circonscription de la Côte-d’Or, le 29 février 1852 et réélu, le 22 juin 1857. À la Chambre, il fait partie de la commission du budget et de la commission des crédits supplémentaires. C’est aussi le rapporteur du projet de loi relatif à la caisse de retraites pour la vieillesse. Décédé le 22 juin 1861, il laisse pour héritiers les enfants de sa sœur, la comtesse de Rochechouart.

Ceux-ci gardent uniquement le Clos-Vougeot qu’ils continuent d’exploiter pendant près de trente ans. Il repose avec son frère, le banquier de Napoléon, Gabriel Julien Ouvrard (1770-1846), et son beau-frère, le général Louis Victor Léon de Rochechouart (1788-1858).

Publications : Réflexions sur la proposition de M. Gouin, relative à la conversion de la rente 5%, 1838.

Sources : Robert (Adolphe), Bourloton (Edgar), Cougny (Gaston) Dictionnaire des parlementaires français, 1789 1891, Bourloton éditeur, Paris, 1891. Date de création : 2108-10-03.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 8 avril 2021