LEFEBVRE de LABOULAYE Antoine Paul René (1833-1905)
France

photo par Charles Bergamasco - BNF-Gallica

Antoine Paul René Lefebvre de Laboulaye nait à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine), le 6 juin 1833. C’est le fils d’Edouard Lefebvre de Laboulaye, professeur au Collège de France, qui est l’adversaire de Jules Ferry lors du vote de la loi sur les congrégations, et l’auteur de nombreux volumes, dont Paris en Amérique est le plus connu. Son père est aussi connu pour avoir insufflé l’idée d’offrir une statue représentant la « Liberté » aux États-Unis.

Antoine Paul René Lefebvre de Laboulaye entre en 1855 au cabinet du comte Colonna Walewski et reste comme secrétaire auprès des divers ministres des affaires étrangères qui se succédèrent au quai d’Orsay jusqu’à la fin de l’Empire. Il est désigné pour Constantinople le 12 avril 1870 par M. Emile Ollivier, lors de son intérim. Envoyé à Berne (1873) puis à Saint-Pétersbourg (1875) comme secrétaire d’ambassade, il y demeure jusqu’en 1878, époque à laquelle M. Waddington l’appelle à la légation de Lisbonne comme ministre plénipotentiaire.

Puis, le couronnement de sa carrière est l’ambassade de Saint-Pétersbourg, où il succède au général Appert, en novembre 1889, grâce à Spuller. Il y demeure jusqu’en juillet 1891 quand M. de Montebello le remplace à Saint-Pétersbourg. Les deux ans que M. de Laboulaye passe à Saint-Pétersbourg sont particulièrement utiles à la préparation de l’alliance franco-russe. Le refroidissement russo-allemand accentué en 1887 dégage le terrain pour la politique de rapprochement franco-russe.

Ensuite, les emprunts russes de 1888 et 1891, d’une part, la visite de l’amiral Gervais à Cronstadt, en 1891, d’autre part, consacrent ce rapprochement. C’est au lendemain de Cronstadt qu’est signé le traité d’alliance dont l’existence sera révélé par M. Hanotaux à la tribune de la Chambre le 10 juin 1895, et par l’empereur Nicolas II en 1896, lors de la visite en Russie du président Félix Faure. M. de Laboulaye prend une large part à ces événements. Il meurt le 11 avril 1905.

Distinctions : chevalier (11 aout 1852), officier (14 mars 1870), commandeur (13 juillet 1888), grand-officier de la Légion d’honneur (11 juillet 1891). Sources : Journal Le Temps (13/04/1905, n°16004) ; Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2015-04-11.

Monument

La chapelle comporte un vitrail de Saint Eugène, non signé.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 30 mars 2021