LE BAS Elisabeth, née DUPLAY (1773-1859)
France

gravure anonyme - Source Autour de Robespierre, de Stéfane-Pol Pierre Coutant
Femme de François Philippe Le Bas

Elisabeth Le Bas, née Duplay, voit le jour le 26 août 1773. C’est la fille de Maurice Duplay (1738-1820), entrepreneur en menuiserie, l’hôte de Robespierre de 1791 à 1794. Elle est aussi la sœur d’Éléonore Duplay dit Cornélie (1768-1832), la « fiancée de Robespierre » et de Jacques Maurice Duplay (1777-1847), le fondateur du journal L’Indiscret. C’est une jeune fille vive et enjouée. Elle se démarque de sa sœur aînée, Éléonore, par ses manières « populaires », ainsi que par sa verve.

Michelet, dans son Histoire de la Révolution française, la décrit comme « vive et charmante, [elle] ne perdait pas une occasion de dérider [Robespierre] ». Le 26 août 1793, elle épouse l’un des collègues et amis de l’Incorruptible, François Joseph Philippe Le Bas (1796-1794), membre du comité de sûreté générale. Le 29 prairial an II (17 juin 1794), elle met au monde un petit garçon prénommé également Philippe et qui deviendra, par la suite, helléniste, membre de l’institut et précepteur de Napoléon III.

Le soir du 9 thermidor, elle arrive avec sa belle-sœur Henriette devant la prison où son mari est interné quand il en est libéré par la Commune. Quelques heures plus tard, celui-ci se suicide, et elle est emprisonnée le 13 (31 juillet 1794), ainsi que toute sa famille (dont son bébé). Libérée cinq mois après, elle emménage avec sa sœur aînée et élève seule son fils.

Elle se remarie le 20 nivôse an VII (9 janvier 1798) avec Charles Le Bas, frère de son premier mari, commissaire de police à Lorient, qui meurt en 1829. Ensemble, ils ont deux enfants : Charles, nommé bibliothécaire à la bibliothèque de la Sorbonne le 1er janvier 1847 grâce à son demi-frère, et Caroline.

Elle meurt le 16 avril 1859, à l’âge de 86 ans, chez sa fille Caroline, mariée au propriétaire de l’Hôtel du Nord, à Rouen. Elle repose avec son second mari, Charles Le Bas (1772-1830), qualifié de Le Bas du Nord, par sa hiérarchie du ministère de l’Intérieur, où il a terminé sa carrière comme chef de bureau, pour le distinguer d’un homonyme, appelé lui Le Bas du Sud car il avait travaillé dans le sud de la France.

Elle repose aussi avec son premier fils, l’helléniste Philippe Le Bas (1794-1860), son second fils, Charles Le Bas (1810-1871), mais aussi Juste Aimé Prévost (1794-1860), cousin et exécuteur testamentaire de Philippe Le Bas (fils), son épouse, Françoise Prévost née Rivoiron Généreuse (1808-1891), et sa fille, Aimée Grujon-Le Bas née Prévost (1843-1885).

Les Mémoires d’Elisabeth, inédits, nous fournissent de précieux renseignements sur la vie que mena Robespierre au sein de la famille Duplay pendant la Révolution.

Pour tout savoir sur Philippe Le Bas et la famille Duplay.

Un grand merci à Florent Hericher, président de l’association Les amis de Philippe Le Bas et de la famille Duplay, pour son aide dans la rédaction de cette notice.

Sources : Hericher (Florent) Philippe Le Bas (1794-1860) Un Républicain  de Naissance, auto-édité ; Wikipedia. Date de création : 2010-10-05.

Photos

Monument

La tombe est ornée d’un double portrait d’Elisabeth et de Philippe Le Bas, son premier mari, qui lui n’est pas inhumé ici.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 21 octobre 2021