LAVOISIER Marie-Anne Pierrette de, née PAULZE (1758-1836)
France

détail du portrait par Jacques Louis David, 1788 - Metropolitan Museum of Art, New-York (USA)
Une femme de sciences du siècle des lumières

Marie-Anne Pierrette Paulze voit le jour à Montbrison (Loire), le 20 janvier 1758. Elle épouse (à l’âge de 13 ans) Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794), fondateur de la chimie moderne et de la physiologie respiratoire. Marie-Anne, fille du fermier général Jacques Paulze, petite nièce, par sa mère, de l’abbé Joseph Marie Terray, est pour son mari une compagne précieuse. Elle collabore à son œuvre scientifique en lui traduisant en français diverses publications et en dessinant toutes les planches illustrant son traité de chimie.

Elle voit mourir son père et son mari sur l’échafaud. Après la mort de Lavoisier, sa femme fait publier ses mémoires inachevés. Marie-Anne épouse en seconde noces le savant américain Benjamin Thompson, comte de Rumford. Madeleine Pinault-Sorensen a pu établir que Madame Lavoisier est à titre privé élève de Jacques-Louis David, grâce à deux dessins conservés au Musée national des techniques de Paris annotés par David. Marie-Anne de Rumfort décède à Paris 10 février 1836.

Sources : Pinault-Sorensen (Madeleine) Madame Lavoisier, dessinatrice et peintre, La revue du Musée des arts et métiers, Conservatoire National des Arts et Métiers, musée national des techniques, mars 1994, page 23-25 (article écrit à la mémoire de Michelle Goupil, secrétaire générale du Comité Lavoisier). Date de création : 2007-11-19.

Photos

Monument

Mme Lavoisier repose sous un monument élevé par sa petite-nièce, Mme L. de Chazelles. A l’origine, la tombe était surmontée d’un buste en pierre qui a disparu. Cette sépulture est considérée par beaucoup comme le cénotaphe d’Antoine de Lavoisier.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 25 février 2021