LANGERON Roger (1882-1966)
France

Roger (Marie Félix) Langeron voit le jour à Brest (Finistère), le 27 mai 1882. Fils d’historien, il mène d’abord une carrière politique. Ensuite, il est préfet des Côtes-d’Armor de 1922 à 1924, préfet de la Marne de 1924 à 1929 et préfet du Nord de 1929 à 1934.

Nommé préfet de police de Paris en mars 1934, Il s’oppose à la destitution de quatre commissaires de police, ce qui est d’ailleurs en violation des accords d’armistice. Les services de sécurité allemands l’arrêtent alors et l’incarcèrent le 23 juin 1940 puis le libèrent sur intervention de Léon Noël, alors membre de la délégation à la convention d’armistice.

Le gouvernement de Vichy le destitue le 26 février 1941, avec d’autres préfets qualifiés de républicains. Il est traité de « collaborateur », à cause de ses actes de répression contre les résistants de la Préfecture de Police, appartenant au groupe du « Coq Gaulois », qu’il livre aux Allemands en janvier 1941. Mais il est aussi qualifié de résistant « républicain », son rôle pendant les premiers mois de l’Occupation faisant encore l’objet de controverses.

Selon Henri Amouroux, il sauve involontairement la réputation du parti communiste et son futur revirement de juin 1941, en arrêtant ses dirigeants qui tentaient de reprendre leurs activités décrétées illégales en 1939 à cause du pacte germano-soviétique.

Devenu par la suite historien de la Restauration, il est membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 1960. Roger Langeron décède à Garches (Hauts-de-Seine), le 18 janvier 1966.

Publications :

  • Souvenirs et anticipations (1943) ;
  • Paris, juin 40. Journal du préfet de police à Paris du 10 juin 1940 au 20 janvier 1941 (1946) ;
  • Un conseiller secret de Louis XVIII : Royer-Collard (1956) ;
  • Autour de trois rois, 1814-1848 (1957) ;
  • Madame Royale, la fille de Marie-Antoinette (1958) ;
  • Decazes, ministre du roi (1960).

Distinctions : chevalier (16 janvier 1920), officier (12 janvier 1926), grand-officier (29 janvier 1937) de la Légion d’honneur ; croix de guerre ; officier de l’instruction publique ; officier du mérite agricole ;

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur) ; Wikipedia. Date de création : 2013-03-20.

Monument

Inscriptions :

[…] Mme Em. CHARDON, née LANCERON.
Mme Roger LANGERON, née Laurence DUPUY, 1882-1965.
Roger LANGERON, grand officier de la Légion d’honneur, membre de l’Institut, 1882-1966.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 15 février 2022