LALLEMAND Nicolas (1787-1820)
France

Etudiant tué par un Garde Royal

Nicolas Lallemand nait en 1787. Devenu étudiant en médecine, il est tué par un garde royal lors des troubles qui éclatent à Paris le 13 juin 1820. Les modifications de la loi sur les élections à l’occasion de la discussion de la loi du « double vote » (les plus imposés votent deux fois) entrainent des désordres spontanés dès le 9 juin.

A l’occasion des obsèques de Nicolas Lallemand, la manifestation, partie sur les Boulevards à Paris, se grossit de nombreux ouvriers du faubourg Saint-Antoine. Plus de quatre mille jeunes gens suivent son cortège.

Extrait (de « Paris ou le livre des Cent-et-Un, le Père Lachaise » par Eugène Roch, 1832) :

« Je fus ramené auprès d’un monument modeste devant lequel c’est un devoir pour moi de m’arrêter; j’y lus avec émotion les lignes suivantes : A Lallemant, mort le 13 juin 1820, l’Ecole de droit, l’Ecole de médecine, le Commerce, et l’Ecole des Beaux-arts. C’est en effet le 12 juin 1820, que je relevai ce malheureux jeune homme, atteint par derrière de la balle d’un garde royal, et que nous le reconduisîmes, dix ou douze, à sa mère qui ne l’attendait pas sitôt …

Cette époque et ce nom me rappellent des jours de captivité; ma plume est cependant restée bien au-dessous de mon indignation: je lui avais dit, du moins : Toi, dont la cendre ici repose, Dors en paix Lallemant, dors dans le doux espoir Qu’un jour, ceints de lauriers, les soutiens de ta cause Sur ta tombe viendront s’asseoir! Et ils sont venus… trois jouées de juillet ont justifié ce vers que j’adressais à la Liberté : Des chaînes aujourd’hui !… des couronnes demain ! Son tombeau est élevé par l’Ecole des Beaux-Arts, l’Ecole de Médecine, l’Ecole de Droit et de Commerce. »

Sources : Roch (Eugène) Paris ou le livre des Cent-et-Un, le Père Lachaise, Paris, 1832. Date de création : 2009-07-11.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 25 février 2021