HERIAT, Raymond PAYELLE dit Philippe (1898-1971)
France

photo par son frère Hubert Robert Payelle, vers 1930
Ecrivain, auteur des « Boussardel » ...

Georges Raymond Payelle, dit Philippe Hériat, voit le jour le 15 septembre 1898 à Paris. Il est issu d’une famille de fonctionnaires et de magistrats : c’est le fils de Georges Payelle, premier président à la Cour des comptes et l’arrière-petit-fils de Zulma Carraud, amie de Balzac et républicaine. Il s’engage à dix-huit ans pendant la Première Guerre mondiale.

Revenu à la vie civile, il devient assistant metteur en scène de films et acteur de cinéma, puis de théâtre. Le succès aidant, il se consacre à l’écriture et obtient en 1931 le prix Renaudot pour son premier roman, L’Innocent. En 1939, Les Enfants gâtés, premier volume publié d’une saga familiale, Les Boussardel, qui décrit l’ascension et les vicissitudes d’une famille sur plusieurs générations depuis le Second Empire jusqu’aux années 1950, est couronné par le prix Goncourt.

Le deuxième volume, Famille Boussardel, est distingué en 1947 par le Grand prix du roman de l’Académie Française. Philippe Hériat fait ses débuts d’auteur dramatique en 1947. Il est élu à l’Académie Goncourt en 1949 et il décède le 10 octobre 1971 à Paris. Il repose avec son frère, le photographe Robert Payelle (1891-1971).

Œuvres :

Nouvelles : La Titine. L’amour sur le banc (1932-1933)

Romans :

  • L’Innocent (1931 – Prix Renaudot) ;
  • L’Araignée du matin (1933) ;
  • La Main tendue (1933) ;
  • Le Départ du Valdivia (1933) ;
  • La Foire aux garçons (1934) ;
  • Miroirs (1936) ;
  • Les Enfants gâtés (1939) (Les Boussardel, 2 – Prix Goncourt) ;
  • La Bruyère du Cap (1943) ; Famille Boussardel (1944) (Les Boussardel, 1 – Grand prix du roman de l’Académie Française) ;
  • La Brimade inutile (1946) ;
  • Les Grilles d’or (Les Boussardel, 3) ;
  • Retour sur mes pas (1959) ;
  • Le Temps d’aimer (1968) (Les Boussardel,4).

Théâtre :

  • L’Immaculée, Belle de Jour Les Noces de deuil, pièce en 3 actes (Comédie Française, 15 octobre 1953) ;
  • Les Joies de la famille (Comédie des Champs-Élysées, 7 octobre 1960) ;
  • Voltige (Théâtre de la Michodière le 8 novembre 1967).

Livret d’opéra : Les Hauts de Hurlevent, en 3 actes, un prologue et 7 tableaux (1961, créé à Rouen, Théâtre des Arts, 16 avril 1967).

Sources : -. Date de création : 2012-03-03.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 26 février 2021