GIRAUD Pierre François Grégoire (1783-1830)
France

Pierre François Grégoire Giraud voit le jour le 19 mars 1783 à Le Luc (Var). Il s’installe à Paris en 1793. Bien que destiné par sa famille à travailler dans le commerce, il s’intéresse à la littérature ancienne et à la sculpture auprès d’un homonyme, ami de sa famille, Jean Baptiste Giraud (1752-1830). Elève du sculpteur Claude Ramey (1754-1838), Grégoire Giraud obtient en 1805 un premier prix d’encouragement avec la « Mort de Pallas », puis remporte l’année suivante le Prix de Rome de sculpture avec la ronde bosse « Philoctète blessé à la jambe dans l’île de Lemnos ».

Pensionnaire à la Villa Médicis à Rome, il séjourne pendant sept années en Italie où il sculpte notamment « Ethra pleurant sur la tête de Phalante ». De retour à Paris, il expose au Salon de 1814 à 1827. Grégoire Giraud, qui est de santé fragile et souvent malade, réalise un nombre limité de sculptures avec une inspiration personnelle qui l’éloigne du néo-classicisme. Quelques-unes de ses œuvres sont exposées au Musée Historique du Centre-Var (Le Luc). Il décède le 19 février 1830 à Paris. Il repose avec Marcel Augustin Giraud (1765-1829), lui aussi sculpteur.

Œuvres :

  • Mort de Pallas (1805) ;
  • Philoctète blessé à la jambe dans l’île de Lemnos (1806) ;
  • Ethra pleurant sur la tête de Phalante (Salon de 1814) ;
  • Pierre Adrien Paris (1819) ;
  • Pâris tenant la Pomme pour Vénus (copie d’après l’antique, musée de Nantes, 1821) ;
  • Chien couché (marbre, musée du Louvre, Paris, Salon de 1827, bronze, musée d’Aix-en-Provence) ;
  • Projet pour le tombeau de sa femme (cire, musée du Louvre, Paris) ;
  • Thésée (inachevé) ;
  • Triomphateur romain ;
  • Faune jouant avec les serpents sacrés.

Sources : Thierry Engels. Date de création : 2011-01-23.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 14 février 2021