GAULDREE-BOILLEAU Jean Baptiste Charles (1782-1852)
France

Uniforme d'un général de l'empire

Jean-Baptiste Charles Gauldrée-Boileau voit le jour le 9 novembre 1782 à Saint-Omer (Pas-de-Calais). C’est le fils de Charles et de Madeleine Thérèse Huchédé. Militaire à vocation bien ancrée, il est Polytechnicien (1802), puis entre à l’Ecole d’application de l’Artillerie de Metz (1804).  On l’emploie aux armées d’Italie et de Naples (1806-1807).

Il devient aide-de-camp du général Taviel (1808), chef de bataillon aide-de-camp du maréchal McDonald (1813) et est promu colonel le 17 février 1814. Il siège comme membre du Comité d’Artillerie (1814), puis il est promu colonel du régiment d’Artillerie à pied de Rennes (1816). Ensuite, il est directeur d’Artillerie à Paris (1830) et maréchal-de-camp en date du 31 décembre 1835.

Gauldrée-Boilleau est nommé commandant de l’Ecole Polytechnique, poste qu’il occupe de 1840 à 1844. Puis, il devient général de division d’Artillerie le 14 avril 1844. Il épouse, en 1821, Thérèse Clémence Sacase. Le général meurt le 4 décembre 1852 à Paris (6ème). Il repose avec Jules Théodore Guillaume Gauldrée-Boilleau né le 23 juillet 1825,  et décédé le 26 novembre 1872, également militaire de carrière, lieutenant (15 mai 1848) puis capitaine adjudant-major (7 juin 1852) au 1er RI, chef de bataillon.

Distinctions : grand-officier de la Légion d’honneur (31 décembre 1850), chevalier de Saint-Louis, chevalier de St Joseph de Wurtzbourg, chevalier des Deux-Siciles.

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2007-03-30.

Monument


Date de la dernière mise à jour : 22 mars 2021