FOUSSIER Edouard (1824-1882)
France

Edouard Foussier voit le jour à Paris en 1824. Après avoir publié des impressions de voyage sur l’Italie, Italiam (1846), il écrit pour le théâtre, quelquefois en collaboration, des pièces en vers et en prose qui se recommandent par des qualités de style. Il décède à Paris en 1882.

Théâtre : Héraclite et Démocrite (1850) ; une Journée d’Agrippa d’Aubigné (1854) ; le Temps perdu (1856) ; la Famille de Puymené (1861) ; la Baronne (1871) ; l’Esclave (1874), musique de Membrée, et, avec Augier : Ceinture dorée (1855); les Lionnes pauvres (1858); un Beau Mariage (1859).

Sources : Cosmovisions.com. Date de création : 2017-12-23.

Monument

Inscriptions (dans la chapelle) : Jean Foussier, avoué près le tribunal civil de première instance de la Seine, décédé le 12 septembre 1858 à Dieppe à l’âge de 67 ans. Arthur Joseph Martin Foussier, décédé le 7 août 1875 à Paris à l’âge de 44 ans. François Elie Numa Foussier, chef d’escadron d’artillerie, officier de la Légion d’Honneur, décédé le 8 janvier 1901 à Versailles, à l’âge de 76 ans. Charlotte Coralie Biennais, épouse de Jean Foussier, décédée le 16 avril 1855 à Paris, à l’âge de 52 ans. Marie Célestine Foussier, veuve Arnault, née à Chabanais (Charente) le 20 septembre 18 […..], décédée le 5 juillet 1901 à Paris.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 5 février 2021