FONTANE Jacques, dit FONTANA, baron de (1765-1833)
France

Jacques Fontane, dit Fontana, voit le jour le 29 mai 1765 à Montpellier (Hérault). Général de la Révolution et de l’Empire. Du simple soldat au colonel Il entre au service le 2 juillet 1781 au régiment de Vivarais-Infanterie. D’abord sous-officier, il passe sous-lieutenant au 23e régiment d’infanterie le 10 mars 1792. Affecté à l’armée du Rhin en 1792 puis à celle des Alpes de 1793 à 1796, il se distingue au combat de la Malchaussée le 25 septembre 1795.

Il reçoit sa première blessure au siège de Mantoue – un coup de sabre à l’épaule droite. Lors de la bataille de Castiglione, le 5 août 1796, il est blessé grièvement de plusieurs coups de sabre au flanc droit. On le laisse pour mort sur le champ de bataille. Fontane devient capitaine début janvier 1797 avant de passer à l’armée cisalpine. Le 17 mars 1800, il passe chef de bataillon et prend le commandement du 3e bataillon de la légion italique sous le général Lechi le 28 mars suivant.

Le 23 septembre, il prend les fonctions de chef d’état-major de la division cisalpine commandée par le général Pino. En novembre 1801, il passe chef de brigade à la 1re demi-brigade d’infanterie de ligne. Après avoir servi en Toscane de 1801 à 1802, il rejoint l’armée des côtes de l’Océan de 1803 à 1805. Le 13 août 1804, il est à la division Trivulzio, puis à celle du général Teulié le 2 mars 1805.

À la fin de l’année, il sert à l’armée de Hollande. En octobre 1807, il quitte Le Havre avec son régiment pour se joindre à Mayence au 8e corps du maréchal Mortier. Il participe aux sièges de Colbergen et de Stralsund. Fontane passe général de brigade au service de l’Italie le 7 septembre 1807. Il commande alors la 2e brigade de la division italienne du général Severoli le 26 novembre 1807. Puis il dirigera la 1ere brigade de la division Pino à l’armée de Catalogne le 29 janvier 1808.

De retour en Italie, il commande provisoirement la 2e brigade de la 2e division italienne du général Bonfanti, le 15 février 1808. En août 1808, il prend le commandement d’une brigade d’infanterie de la 1re division de troupes italiennes. Il part alors rejoindre l’armée d’Espagne. Il sert lors du siège de Roses, à la bataille de Cardedeu le 16 décembre 1808 puis  à celle de Molins de Rei le 21 décembre. Une balle le blesse à la cuisse au cours du combat de San Felíu de Guixols le 14 avril 1809.

Il est à la prise de Palamós le 5 juillet suivant et prend part aux sièges de Gérone et d’Hostalrich de janvier à mai 1810. Le 27 novembre, il dirige par intérim la division italienne en remplacement de Severoli. Le 1er janvier 1812, il commande le département de la Brenta (Padoue) dans la 6e division militaire du royaume d’Italie. Il assure le commandement, par intérim, le 20 janvier 1812, de la 15e division d’infanterie du corps d’observation d’Italie.

Au début de la campagne de Russie, il commande cette unité rattachée au 4e corps. Pendant la retraite, il est blessé d’un coup de feu à la poitrine à la bataille de Maloyaroslavets, le 24 octobre 1812. En février 1813, il commande par intérim la 15e division militaire. Au mois de juillet, il sert sous Pino afin d’assurer la défense des provinces illyriennes.

Il prend part à la défense du pont de Scharnitz le 29 août 1813. Le 15 septembre, il commande le quartier général, puis l’armée d’observation d’Italie le 10 octobre de la même année. Fontane devient général de division le 2 novembre 1813. Le 14 novembre suivant, il prend le commandement de la 4e division militaire du royaume d’Italie à Bologne.

Il évacue la ville le 29 décembre de la même année et le 27 janvier 1814, il se replie sur Modène. Attaché à l’état-major général de l’armée d’Italie, il est placé à la suite le 15 février 1814. Il passe dans la 2e division militaire territoriale comme commandant à Crémone en mars 1814. Puis il commande la 3e division d’infanterie de l’armée italienne du 19 avril 1814 jusqu’à la dissolution de l’armée, le 18 juin suivant.

Le 27 septembre 1814, il reprend du service en France en tant que lieutenant-général, grade confirmé lors des Cent-Jours, le 5 juin 1815. Il est admis à la retraite par ordonnance royale du 1er août 1815.

Jacques Fontane meurt à Vincennes (Val-de-Marne), le 5 décembre 1833, à l’âge de 68 ans. Il était marié à Anne Victoire Ceccopieri dont il a trois enfants : Gabriel Natalis, baron Fontane, né le 25 décembre 1798 à Massa, Marie Anne Thérèse Françoise Louise, née le 15 mars 1802, et Marie Latine, née le 24 juillet 1805.

Titres : Baron de l’Empire (15 août 1809). Armoiries : D’or à une fontaine de sable, d’où jaillit des eaux de sinople ; à la bordure componée de pourpre et d’argent, au franc-quartier brochant des barons militaires. Distinctions : chevalier (17 juillet 1804), officier de la Légion d’honneur (28 mai 1810), chevalier de la Couronne de fer, commandant de la Couronne de fer, chevalier de Saint-Louis.

Sources : Georges Six (Georges) Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l’Empire (1792-1814), Paris, Librairie G. Saffroy, 1934 ; Crociani (Piero) et Fiorentino (Massimo) Les Italiens en Allemagne 1806-1808 ; Pigeard (A.) Les Généraux de Napoléon, Tradition magazine, coll. «HS no 25» ; Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2008-10-12.

Photos

Monument

Inscriptions : Jacques Bon de FONTANE lieutenant général 1833

Photos


Date de la dernière mise à jour : 6 mai 2021