FINOT Antoine Bernard (1750-1818)
France

Antoine Bernard Finot voit le jour à Dijon (Côte-d’Or), le 2 février 1750. Il est procureur au Parlement de Dijon en 1780, puis occupe un poste dans les finances à Orléans, et, ayant épousé Marie-Antoinette Lejeas, fille d’Antoine Lejeas et Marie-Anne Carpentier et qui est la tante de la Duchesse de Bassano, il est nommé, grâce à cette alliance, payeur-général à Blois, et en 1807, conseiller référendaire à la Cour des Comptes.

Il est élu, le 6 janvier 1813, député de l’Yonne du corps législatif. En 1814, il vote la déchéance de l’empereur Napoléon, et continue à siéger à la chambre sous la Restauration, se ralliant à la majorité ministérielle. Après le second retour du Roi, il est réélu par le département du Mont-Blanc, dont son fils Antoine Bernard Finot (même prénom) est préfet.

Il siège dans la minorité de la chambre introuvable, mais cesse d’en faire partie quand, à la fin de 1815, la Savoie est restituée à ses anciens maîtres. Retiré des affaires publiques, il meurt à Paris le 26 août 1818, au Palais de la Cour des Comptes, sa veuve demeurant 8 rue Florentin. Marie-Antoinette Lejeas a cinq frères et sœurs dont Martin Lejeas, sénateur et comte d’Empire, pair de France, maire de Dijon (1748-1831), marié à Philiberte Naigeon en 1771, et le baron Antoine Lejeas, (1744-1827), évêque de Liège de 1809 à 1814.

Il repose avec son fils, le baron et préfet, Antoine Bernard Finot (1780-1844).

Distinctions : chevalier de la Légion d’honneur (26 octobre 1814).

Sources : Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2009-05-02.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 11 avril 2021