ENNERY Marchand (1792-1852)
France

en grand rabbin de France - gravure par Hermann Raunheim, 1849
Grand Rabbin de France

Marchand Ennery voit le jour en 1792, à Nancy (Meurthe et Moselle). C’est le frère de Jonas Ennery. Il étudie le Talmud sous la direction de Baruch Gougenheim, qui est rabbin à Phalsbourg puis grand rabbin de Nancy, et à l’école rabbinique de Herz Scheuer à Mayence. Nommé directeur de l’école israélite de Nancy en 1819, il  devient grand rabbin de Paris en 1830. Entre la mort d’Emmanuel Deutz, en 1842, et 1846, le poste de grand rabbin du consistoire central israélite de France demeure vacant en raison des dissensions entre traditionalistes et réformateurs. Lorsque le rabbin Ennery, connu pour être traditionaliste, propose sa candidature en 1846, il parvient à éviter le conflit avec ses opposants et à se faire élire. Selon François Delpech, son « attitude conciliante » se révèle déterminante. Il est aussi le premier rabbin à avoir prononcé à la synagogue ses sermons en français et non plus en yiddish. Il est l’auteur de deux dictionnaires toujours utilisés aujourd’hui. Il décède le 21 août 1852.

Publications :

  • Dictionnaire hébreu-français (première édition, 1827), Colbo, 1981 ;
  • Dictionnaire de la Bible hébraïque, Colbo, 1996 ;
  • Lexique hébreu-français, Durlacher, Paris, 1949.

Sources : Blumenkranz (Bernhard) Histoire des Juifs en France, Privat, Toulouse, 1972, 478 p. ; Dictionnaire biographique des rabbins et autres ministres du culte israélite; France et Algérie, du Grand Sanhédrin (1807) à la loi de Séparation(1905), Berg International Éditeurs, Paris, 2007, p. 283-285. ; Wikipedia. Date de création : 2016-03-04.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 9 février 2021