DESFORGES de VASSENS Charles Eugène (1820-1871)
France

Charles Eugène (Adolphe) Desforges de Vassens nait à Lyon (Rhône), le 3 septembre 1820. Il entre dans la carrière militaire où on le trouve lieutenant au 67ème régiment d’infanterie de ligne à Lyon en 1846. Il devient officier d’état-major et démissionne de l’armée en 1852. Il exerce ensuite le métier de comptable. Il épouse à Paris (4ème), le 6 novembre 1860, Victoire Alexandrine Desbouis, née en 1833 à Dampierre (Yvelines) et veuve de Pierre Hippolyte Luccioni. Ils auront une fille, Marie Caroline Julie, née à Paris le 16 septembre 1861. Charles Eugène se fait remarquer par son talent de parolier de chansons lyriques. Certains de ses admirateurs assurent de ne l’avoir jamais entendu chanter ses chansons mais qu’il les dit. Il s’associe avec plusieurs compositeurs de musique en vogue.

En 1870, il reprend du service : le 28 décembre 1870 il est nommé lieutenant-colonel du 51ème régiment de Paris constitué des 150è, 53è, 182è et 227è bataillons de la garde nationale. Sa chanson  » Aux armes France  » musique de J.B.Collignon, datée de novembre 1870 est son chant du cygne. Déjà souffrant, les rigueurs de la saison et les chagrins de nos défaites précipitent son décès le 12 février 1871. A ses obsèques au Père Lachaise il y a une foule considérable. Les honneurs militaires lui sont rendus et il y a de nombreux discours sur sa tombe. Le lendemain le journal Le National consacre plusieurs colonnes au compte rendu de ses œuvres. Le 16 novembre 1874, à la cérémonie d’inauguration de son monument funéraire sont représentées : la Lice chansonnière, le Caveau et les Sociétés chorales de Paris.

Publications : Recueil des œuvres de J.B. Collignon, paroles de Charles Desforges de Vassens (parmi d’autres paroliers), éditions Viellot et Labbé, Paris.

Chansons : Avril Avril, Le bon rire, La chanson du baiser, Vive la chanson, etc.

Sources : -. Date de création : 2012-06-12.

Monument

Sur la chapelle est apposé un médaillon du compositeur, en bronze ovale, signé par le sculpteur Eugène Antoine Aizelin et daté de 1874. De plus, sur le toit de la chapelle figure un buste en bronze du compositeur, signé par Achille Blot mais non daté.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 17 février 2021