DELACROIX Victoire, née OEBEN (1759-1814)
France

médaillon par Joseph Chinard, terre cuite - Musée Delacroix, Paris
Mère d'Eugène Delacroix

Fille du célèbre ébéniste de Louis XV, Jean-François Oeben, et de Françoise Marguerite Van Der Cruse, Victoire voit le jour en 1758. Elle épouse en 1778 Charles Delacroix (1741 – 1805), qui est successivement ministre des Affaires étrangères sous le Directoire, préfet à Marseille puis à Bordeaux, après avoir été député de la Marne sous la Convention et voté la mort de Louis XVI.

D’après une rumeur insistante, qui circule dans les salons parisiens et qui est reprise par bien des biographes du peintre, Victoire aurait partagé ses faveurs entre son mari et Charles Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838) : ce dernier a précisément succédé à Charles Delacroix au poste de ministre des Relations extérieures. Pendant la grossesse de Victoire, Charles Delacroix représente en Hollande le gouvernement de la République. Or sept mois et treize jours avant la naissance de Delacroix, il est opéré d’une tumeur qui le prive « de tous les avantages de la virilité ».

Elle a deux enfants, Eugène Delacroix, peintre célèbre, et Henriette, devenue de Verninac Saint-Maur, par son mariage. Victoire Delacroix s’éteint en 1814. Elle repose avec sa fille Henriette, sa sœur Adélaïde Oeben (1760-1817) et son beau-frère Alexandre Pascot (1750-1830), intendant de la duchesse de Bourbon.

Sources : Site du musée Delacroix. Date de création : 2009-07-27.

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 25 février 2021