BICHAT Marie François Xavier (1771-1802)
France

gravure par Lambert
Médecin anatomiste

Marie François Xavier Bichat, fils de médecin né en 1771 à Thoirette, dans le Jura, ne vit que trente et un ans, mais a une carrière intense. Il commence ses humanités au collège de Nantua et les termine au séminaire de Sainte Irénée à Lyon. Son père lui donne des cours d’anatomie et au pis-aller, lui fait disséquer des chats (sic). Xavier Bichat commence alors l’étude de la médecine à l’Hôtel Dieu de Lyon en 1791. Il suit la très célèbre clinique d’anatomie et de chirurgie de Marc-Antoine Petit. En 1792, la conscription le saisit, il est incorporé comme chirurgien de 3eme classe dans le service des ambulances des armées.

Il est attaché ensuite à l’hôpital militaire de Bourg où il forme son instruction pratique. Il vient à Paris en 1793 avec une recommandation pour le Docteur Desault. Créateur de l’Hôtel-Dieu, cet éminent chirurgien est le fondateur de la première grande école de chirurgie en France. Bichat est l’un de ses plus fidèles auditeurs. Desault se l’attache au point de l’admettre chez lui. Il associe Bichat à ses travaux. Desault meurt en 1795, Bichat reste avec sa veuve, la considérant comme une seconde mère. Il est médecin de l’Hôtel-Dieu à vingt-huit ans et se consacre désormais à la physiologie. Il publie son «Traité des membranes» et l’année suivante «l’Anatomie générale» monument de son œuvre.

Il aborde ensuite l’anatomie pathologique, en à peine six mois, il pratique plus de 600 autopsies, allant jusqu’à dormir dans la salle de travail. Fébrile et d’une ardeur fiévreuse, il s’épuise au travail. Il succombe à une fièvre typhoïde le 22 juillet 1802. Tout d’abord inhumé dans le cimetière de St Catherine, ses restes mortels furent transférés au Père-Lachaise. On s’aperçut alors que sa tête avait disparue. Après recherche, un de ses élèves, qui désirait conserver une relique de son maître, la restitua.

Hommages : Un grand hôpital parisien porte son nom.

Sources : -. Date de création : 2005-10-18.

Photos

Monument

La concession à perpétuité a été attribuée gratuitement par arrêté préfectoral.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 11 février 2021