BESSON BEY Jean Victor (1782-1837)
France

portrait anonyme - Source Geneastar
Vice-amiral en Egypte

Jean Victor Besson, plus connu sous le nom de Besson Bey, qu’il porte comme amiral de Mehmet-Ali, vice-roi d’Egypte, nait près d’Angoulême (Charente), en 1782. Le jeune Besson entre dans la marine à l’âge de neuf ans. Il fait les campagnes de 1806 et de 1807. Il est nommé lieutenant de vaisseau lors du siège de Dantzig, et se trouve, en 1815, attaché en cette qualité à l’état-major de Rochefort, d’où, napoléon, avant de se livrer aux anglais, avait eu l’intention de se réfugier aux Amériques. Marié avec Dora de Steinberg (1794-1839), la fille d’un propriétaire armateur de la vile de Kiel, en Holstein, il offre ses services à l’Empereur, et met à sa disposition trois navires de son beau-père, qui par hasard se trouvent précisément en ce moment dans le port de Rochefort. Déjà, tous les détails de ce plan d’évasion ont été discutés et arrêtés en présence de serviteurs dévoués, et rien ne s’oppose plus au départ, lorsque Napoléon hésite, remet l’embarquement à la nuit suivante, pour laisser à son frère Joseph, le temps d’arriver, puis s’arrête au parti de se rendre à bord du «Bellérophon», et de là, en Angleterre.

Besson s’efforce vainement de faire changer Napoléon d’avis; le monarque déchu, entrainé par la fatalité, y persiste. Il congédie le courageux lieutenant de vaisseau, en lui disant: « Je n’ai plus rien dans le monde à vous offrir, mon ami, que cette arme. Veuillez l’accepter comme souvenir » et en même temps, il lui donna un fusil de chasse. Douloureusement affecté d’avoir vu ainsi échouer le plan d’évasion qu’il a formé pour Napoléon, et l’âme navrée de la triste destinée du grand capitaine, Besson abandonne la France où il est proscrit par les Bourbons, et se retire à Kiel auprès de son beau-père, et est pendant quelques années capitaine au long cours. Ce n’est qu’en 1821 qu’il entre au service de Mehmet-Ali. A ce moment, le vice-Roi s’occupe de créer une marine; il a tant à se louer des services que Besson lui rend sous ce rapport, qu’il lui confie le commandement de la frégate {Bahiré}, construite à Marseille, et le nomme membre de son conseil d’amirauté. Besson Bey meurt à Alexandrie (Egypte), à bord de son vaisseau amiral le 12 septembre 1837. Il repose avec le colonel Jean François Renou de la Brune (1771-1837).

Sources : -. Date de création : 2008-02-17.

Photos

Monument

Monument : Le buste en marbre qui orne la tombe est celui de sa femme, Dora de Steinberg, et est l’œuvre de Giuseppe Challi, non signée ni datée.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 28 avril 2021