THELLIER de la NEUVILLE André (1910-1934)
France

André Thellier de la Neuville voit le jour le 10 décembre 1910. Il devient ingénieur des Mines puis s’engage comme sous-lieutenant aviateur. Thellier décède le 28 octobre 1934, à vingt-cinq ans après une courte maladie. Il repose avec son arrière-arrière-grand-père, le député Louis François Joseph Degouve Denuncques (1783-1833), et avec son arrière-grand-oncle, le maire du 10ème arrondissement de Paris, Edouard Albert Degouve Denuncques (1810-1878).

Extrait (par R. Alquier, EMP promotion 1924) :

« Sans illusion sur la gravite de son état, il a chargé sa famille de transmettre son adieu à ceux qu’il a aimés et, en particulier, à ceux « des Mines ». Passionné pour l’aviation, attentif à son rôle dans la défense nationale, il a demandé sa titularisation dans l’active, et l’a obtenue en raison des notes brillantes que lui ont valu ses qualités, tant morales que techniques.

Que ceux qui l’ont connu si plein de vie, sachent son courage : il est mort en homme de caractère, en bon camarade, en soldat et en chrétien. Que ses camarades restent fidèles à sa mémoire et à son exemple. »

Sources : seynaeve.pagesperso-orange.fr (militaires de toutes les époques et morts pour la France). Date de création : 2015-05-16.

Photos

Monument

Inscriptions :

Recto :

Louis PIÉRON, ingénieur en chef des ponts et chaussés et de la compagnie du Nord, grand officier de la légion d’honneur, médaille de 1870, engagé volontaire, aéronaute du siège de Paris, 25 juin 1846 – 5 avril 1920.
Pierre THELLIER de la NEUVILLE, ingénieur des ponts et chaussées, ingénieur chef du service de la voie et des travaux aux chemins de fer de ceinture, chevalier de la légion d’honneur, 17 avril 1881 – 6 mars 1937.

Verso :

Ci-gît Louis François Joseph DEGOUVE DENUNCQUES, député du Pas de Calais, conseiller à la cour royale de Paris et chevalier de la légion d’honneur, mort à Paris le 6 octobre 1833.
Ici reposent Albine DEGOUVE DENUNCQUES, née le 20 octobre 1844, décédée le 6 décembre de la même année.
Charles Philippe René PIÉRON, né à Arras le 28 février 1796, mort à Paris le 4 août 1857, époux de dame Sophie DEGOUVE DENUNCQUES, en son vivant, conseiller à la cour de Paris, député du Pas de Calais, représentant du peuple, chevalier de la légion d’honneur.
Alfred Achille Louis Joseph DEGOUVE DENUNCQUES, né à Seclin (Nord) le 1er mars 1841, décédé au lycée de Napoléon (Vendée) le 13 novembre 1857.

Gauche :

Ici reposent Sophie DEGOUVE DENUNCQUES, veuve de René PIÉRON, décédée le 25 mars 1874 dans sa 63eme année.
Alphonse PIÉRON, receveur des finances, chevalier de la légion d’honneur, 1833-1876.
Marie-Thérèse GREGOIRE Ste MARIE épouse du colonel PIÉRON 1888-1939.
Marguerite HANET-CLERY veuve de Louis PIÉRON 1856-1940.
Renée PIÉRON épouse de Pierre THELLIER de la NEUVILLE 16 mai 1886 – 27 avril 1979.
[…], Jeanne PIÉRON née VADROT 1909-2002.

Droite :

André THELLIER de la NEUVILLE, ingénieur civil des mines, sous-lieutenant, aviateur, 10 décembre 1910 28 octobre 1934.
Colonel Charles PIÉRON, ancien élève de l’école polytechnique, commandeur de la légion d’honneur, croix de guerre 1914-1918, croix de guerre 1939-1945, 12 décembre 1884-9 avril 1970.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 25 avril 2021