STRAUS Isidore (1845-1896)
France

photo par Antoine Meyer - BNF-Gallica

Isidore Straus voit le jour le 24 mars 1845, à Dambach (Bas-Rhin). Ancien élève de la Faculté de Strasbourg, il devient médecin des hôpitaux de Paris à l’hôpital Tenon, en 1876.

Il passe agrégé à Paris, en 1878. C’est le chef de la mission française pour l’étude du choléra en Egypte, en 1883. Il devient professeur de pathologie expérimentale et comparée à la Faculté de médecine de Paris, en 1886.

La liste de ses travaux est considérable. Il s’occupe très activement de bactériologie. Il étudie le rôle des microbes dans la plupart des maladies virulentes et infectieuses : le choléra, le charbon, la pustule maligne, la tuberculose et la variole.

On connait ses expériences sur les lésions histologiques du rein, dans l’hypertrophie cardiaque et le diabète sucré, ainsi que ses recherches sur la pathologie du système nerveux, du sang et du chyle.

En 1882, il publie, en collaboration avec Chamberland, un ouvrage resté célèbre, Recherches expérimentales sur la transmission des maladies virulentes aiguës. Mais son travail le plus important date de 1893 : De la tuberculose et de son bacille.

Nul plus que lui ne se consacre aussi exclusivement à la science, nul ne se désintéresse aussi complètement de la clientèle. Sa chaire et son laboratoire absorbent toute son activité. Pastorien de la première génération, c’est un proche collaborateur d’Emile Roux.

C’est, en 1888, le successeur de Vulpian à la chaire de Médecine Expérimentale de la Faculté de Médecine, qu’il transforma en chaire de Bactériologie. Il devient membre de la section de pathologie médicale de l’Académie de médecine le 18 juillet 1893.

Il décède le 6 décembre 1896, à Paris.

Distinctions : chevalier de la Légion d’honneur (11 janvier 1884).

Sources : Archives de la Faculté de Médecine. Archives nationales, Base Léonore (Légion d’honneur). Date de création : 2022-01-14.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 16 janvier 2022