MIEL Edmé François Antoine Marie (1775-1842)
France

Edmé François Antoine Marie Miel voit le jour le 6 avril 1775, à Chatillon-sur-Seine (Côte-d’Or). C’est le fils de l’organiste Jean-Baptiste Miel. Il fréquente le Collège Sainte-Barbe à Paris et, à partir de 1794, l’École polytechnique.

En 1799, il entreprend un long voyage en mer qui le marque profondément. A 25 ans, il devient employé administratif à la préfecture du département de la Seine, où en 1816 il devient chef de service du fisc.

Il est surtout connu pour son travail considérable comme critique d’art, critique musical et journaliste. Il publie de nombreux articles dans les grands magazines français et est membre de la Société libre des Beaux-Arts de Paris.

Son cercle d’amis comprend le violoniste Pierre Baillot, la pianiste Marie Bigot et le compositeur Luigi Cherubini.

Il finit sa carrière comme chef de division à la Préfecture de la Seine et décède le 28 octobre 1842, à Paris. Il repose avec :

Publications :

  • Essai sur les beaux-arts, et particulièrement sur le salon de 1817, Paris, Pélicier (1818) ;
  • Nécrologie (Marie Bigot), dans Le Moniteur universel, Nr. 313 (8 Novembre 1820) ;
  • La Vie de Saint Bruno, ou collection des 22 tableaux peints par Le Sueur, Paris, Smith (1822) ;
  • Histoire et description du Muséum d’histoire naturelle, dans Le Moniteur (3 et 30 Juillet 1823) ;
  • Histoire du sacre de Charles X, dans ses rapports avec les beaux-arts et les libertés publiques de la France, Paris, Panckoucke (1825) ;
  • Ode à la Ville de Cambrai, Sur l’Inauguration du Monument érigé à Fénelon, Cambrai (1827) ;
  • Notice sur N. M. Gatteaux, graveur en médailles, Paris, Ducessois (1832) ;
  • De la symphonie, des symphonies de Beethoven, et de leur exécution, dans Annales de la Société libre des Beaux-Arts, Paris (1845) ;
  • Sur l’Obélisque de Louqsor et les Embellissements de la Place de la Concorde et des Champs-Élysées, dans Le Constitutionnel (18 et 26 novembre, 14 décembre 1834) ;
  • Notice sur les deux Giraud, sculpteurs français, Paris, Ducessois (1840) ;
  • Notice sur la vie et les ouvrages de Cherubini, dans Le Moniteur universel, N° 236 (24 août 1842).

Sources : Wikipedia. Date de création : 2017-12-20.

Monument

Inscriptions : Familles, MIEL, BUREAUX, GRANGE

Alcide Adolphe Louis LEGER, notaire honoraire, ancien maire, né à Pointe-à-Pitre, Guadeloupe, chevalier, de la Légion d’honneur, décédé le 8 mai 1892, dans sa 62e année.
Madame Vve LEGER, née Marie BUREAUX, décédée […].

(Verso) Rosalie, 5 juin 1816.
Marie Catherine, Adélaïde PREVOST, Vve DUROZOIR, décédée, le 10 février 1837.
Edme François, Antoine Marie, MIEL, chevalier, de la Légion, d’honneur, chef de division, […].

Vincent […], BUREAUX, décédé le 18 avril […].
Paul Marie, BUREAUX, docteur en médecine, décédé, le 2 décembre 1889, à l’age de 55 ans.
Madame Vve MIEL, née BUREAUX, décédée  […], à l’âge de  […].

Pierre-Furcy BUREAUX, avocat ancien maire, de la ville de Lagny, décédé le 16 janvier 1816.
Jean-Louis Bonaventure, GRANGE, vicaire de St Germain, l’Auxerrois, décédé le 23 septembre, 1818.
C.P.
Anne Marie Virginie GRANGE, décédée à Paris, le 8 juillet 1845.
Marie Geneviève, GRANGE Vve de, Pierre Furcy BUREAUX, décédée à Paris, le 27 9bre 1847.
Jules Emmanuel, LEGER, procureur général, chef des services judiciaires, en Cocinchine, et au Cambodge, chevalier, de la Légion d’honneur, officier d’académie, décédé le 27 novembre 1895.

André PAPIN BEAUFOND, conseiller Hre à la cour d’appel de Paris, 1877-1955.
Madame André PAPIN BEAUFOND, née Marie Louise LE CARDINAL, 1902-1997.
Tomy PAPIN BEAUFOND, ingénieur civil des mines, 1875-1954.
Madame Tomy PAPIN BEAUFOND, née Marie BEUTIER, 1873-1959.
Pierre PAPIN LABAZORDIERE, 1923-1998.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 26 décembre 2022