MARION Madeleine DORIOT dite (1929-2010)
France

Madeleine Doriot, dite Marion, voit le jour le 23 avril 1929. C’est la fille de Jacques Doriot, l’ancien responsable communiste passé à la collaboration. Elle porte ce secret douloureusement toute sa vie.

Madeleine Doriot est élève du Conservatoire national d’art dramatique dans la classe de Béatrix Dussane. Elle entre à la Comédie Française le 1er septembre 2002 et devient pensionnaire de la Comédie Française, puis professeur de théâtre et metteur en scène.

Madeleine Doriot meurt le 10 mars 2010, à 80 ans.

Professorat :

  • École de Chaillot (direction Antoine Vitez et Jérôme Savary) ;
  • École de Saint-Étienne (direction Jean-Yves Lazennec et Prosper Diss) ;
  • École de la Comédie de Reims (direction Christian Schiaretti) ;
  • École de la Manufacture de Lausanne (direction Yves Beaunesne) ;
  • École de Rennes (direction Christian Colin) ; École du Théâtre de Nanterre-Amandiers (direction Pierre Romans et Patrice Chéreau) ;
  • Conservatoire national supérieur d’art dramatique (1988-1996).

Théâtre :

A la Comédie Française :

  • Extermination du peuple de Werner Schwab, mise en scène Philippe Adrien, Théâtre du Vieux-Colombier (2002) ;
  • Le Grand Théâtre du monde suivi du Le Procès en séparation de l’âme et du corps de Pedro Calderón de la Barca, mise en scène Christian Schiaretti (2004) ;
  • Le Privilège des chemins de Fernando Pessoa, mise en scène Éric Génovèse, Studio-Théâtre (2004) ;
  • Les Fables de La Fontaine, mise en scène Bob Wilson (2004) ;
  • Les Bacchantes d’Euripide, mise en scène André Wilms(2005) ;
  • Les Temps difficiles d’Édouard Bourdet, mise en scène Jean-Claude Berutti, Théâtre du Vieux-Colombier (2007) ;
  • Yerma de Federico García Lorca, mise en scène Vicente Pradal, Théâtre du Vieux-Colombier (2008) ;
  • Le Voyage de monsieur Perrichon d’Eugène Labiche, mise en scène Julie Brochen, Théâtre du Vieux-Colombier (2008).

Hors Comédie Française :

  • Électre de Sophocle, mise en scène Maurice Guillaud ;
  • L’Échange de Paul Claudel, mise en scène Maurice Jacquemont ;
  • La Jeune Fille Violaine de Paul Claudel, mise en scène Maurice Jacquemont.

Mise en scène :

  • Agatha de Marguerite Duras ;
  • La Clé de l’ascenseur d’Agota Kristof ;
  • La cantate à trois voix de Paul Claudel ;
  • Egaré dans les plis de l’obéissance au vent de Victor Hugo, Petit Odéon, avec Redjep Mitrovitsa.

Films :

  • Des hommes qui ont perdu racine de Marcel Hanoun (court métrage) : la narratrice (1956) ;
  • Le Testament du docteur Cordelier de Jean Renoir (1959) ;
  • Une simple histoire de Marcel Hanoun (1959) ;
  • Le Testament du docteur Cordelier de Jean Renoir (1961) ;
  • Déclic et des claques de Philippe Clair (1964) ;
  • Équivoque 1900 court métrage documentaire de Monique Lepeuve (1966) ;
  • Une femme douce de Robert Bresson (1967) ;
  • L’État de grâce de Jacques Rouffio (1986) ;
  • Poker de Catherine Corsini (1986) ;
  • Le Soulier de satin de Manoel de Oliveira (1985) ;
  • Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau (1990) .

Téléfilms :

  • Macbeth de Claude Barma : deuxième sorcière (1959) ;
  • Hernani de Jean Kerchbron : Dona Sol (1961) ;
  • Médecins de nuit de Nicolas Ribowski , épisode : Disco (série télévisée) (1979) ;
  • Cinéma de Philippe Lefebvre (1988) ;
  • La Vie de Marianne de Benoît Jacquot (1994) ;
  • Papa est monté au ciel de Jacques Renard (1998) ;
  • Robert Wilson et Amira Casar documentaire de Mathilde Bonnefoy (2007)

Sources : Wikipedia. Date de création : 2021-11-11.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 29 novembre 2021