KOCHNO Boris (1904-1990)
Russie

photo par Man Ray, vers 1927 - Musée National de Monaco
Directeur de ballets, secrétaire de Serge de Diaghilev

Boris Kochno nait à Moscou (Russie), le 3 janvier 1904. Il quitte son pays après la révolution bolchevique et se rend à Paris en 1920. Il y rencontre en 1921 le directeur des Ballets russes, Serge Diaghilev, qui, séduit par les qualités du jeune homme, l’engage immédiatement dans sa troupe. Il en fait son collaborateur : à dix-sept ans, Kochno devient conseiller artistique de la célèbre compagnie fondée en 1909, et qui compte à ce moment au nombre de ses créations :  « Le Sacre du printemps », « Daphnis et Chloé », de Ravel ou encore « Parade » de Satie …

Kochno parvient à s’imposer rapidement si bien que, dès 1922, il rédige le livret d’une des premières œuvres néo-classiques de Stravinski, l’opéra «Mavra», d’après Pouchkine, sur la demande du compositeur lui-même. Puis, en 1928 pour Prokofiev, il écrit le livret du «Fils prodigue» », d’après l’Evangile de Saint Luc, dans une chorégraphie du jeune Georges Balanchine (qui n’a alors que vingt-cinq ans). Mais Kochno travaille aussi avec les plus grands artistes présents à Paris à cette époque : Auric, Picasso, Juan Gris, Cocteau …

Cependant, à la mort de Diaghilev en 1929, les Ballets russes disparaissent, Kochno devient alors directeur artistique des Ballets russes de Monte-Carlo, tout en fondant avec Balanchine en 1933 les Ballets 1933. C’est à cette époque qu’il suggère à B. Brecht et à K. Weill l’idée de composer le ballet des « Sept Péchés capitaux », qui sera donné par la compagnie des Ballets 1933 au Théâtre des Champs Elysées. Malgré la rapide disparition des Ballets 1933, il ne cesse pas pour autant de collaborer avec Balanchine, mais aussi avec C. Bérard, A. Derain, D. Milhaud …

Après la guerre, il obtient le poste de conseiller artistique des Ballets des Champs-Elysées. Là, il travaille avec Roland petit, avec qui il fonde les Ballets des Champs Elysées, tout en continuant à fournir les arguments de plusieurs ballets («Quadrille», «La Rencontre» ou «Œdipe et le Sphinx», «Mascarade»…). C’est ainsi qu’il s’affirme peu à peu comme l’une des figures les plus importantes dans le domaine de la danse et du ballet. Il joue un rôle essentiel dans leur création à une époque florissante, notamment grâce à sa longue collaboration avec Georges Balanchine.

Il est l’amant de Serge de Diaghilev puis, brièvement, de Cole Porter, jazzman américain, puis de Christian Bérard (1902-1949), peintre et décorateur de théâtre, avec qui il vit pendant 20 ans jusqu’à sa mort. Celui-ci est enterré à quelques mètres de lui dans la tombe familiale. Boris Kochno meurt à Paris le 8 décembre 1990. Il repose avec Wladimir Augenblick, son neveu et exécuteur testamentaire.

Sources : Wikipedia. Date de création : 2007-02-10.

Photos

Monument

Photos


Date de la dernière mise à jour : 30 mars 2021