KARPFF Jean-Jacques dit Casimir (1770-1829)
France

autoportrait gravé - Musée Condé, Chantilly (Oise)

Jean-Jacques, dit Casimir, Karpff nait à Colmar (Haut-Rhin), le 12 février 1770. Élève de François Joseph Hohr à Colmar, il se rend à Paris en 1790. La légende veut que quand il se présente dans l’atelier de David, ses futurs condisciples, jugeant Karpff imprononçable, lui donnent le surnom de Casimir.

En 1795, il retourne à Colmar où il enseigne le dessin dans la toute nouvelle école des beaux-arts et se spécialise dans les portraits monochromes. En 1806, il est mandé à Saint-Cloud pour faire le portrait de l’impératrice Joséphine, qui lui vaut un certain succès. Invité chez la poétesse Marguerite Victoire Babois, il demeure chez elle à Versailles le reste de sa vie.

Il meurt à Versailles (Yvelines), le 24 mars 1829. Il repose avec sa compagne, la femme de lettres Marguerite Victoire Babois (1760-1839) avec qui il vivait.

Sources : -. Date de création : 2008-03-30.

Photos

Monument

Inscriptions : AMITIE

Jean-Jacques KARPFF dit Casimir, né à Colmar le 12 février 1770, mort à Versailles le 25 mars 1829, artiste-peintre. Je vous le répète et je  l’assurerai à qui veut l’entendre que l’on ne peut pousser plus loin l’art du dessin (David).

Marguerite Victoire BABOIS, née à Versailles le 8 octobre 1760, morte à Paris le 8 mai 1839. Auteur d’élégies et autres poésies qui ont placé son nom dans le premier rang des poètes élégiaques de France. Je n’ai plus le pouvoir de vivre. Je garde encore celui d’aimer.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 20 avril 2021