HURTAULT Maximilien Joseph (1765-1824)
France

portrait par Merry Joseph Blondel - Source APPL

Maximilien Joseph Hurtault voit le jour en 1765 à Huningue (Haut-Rhin). Élève obscur de Richard Mique, il est employé au château du Trianon. Sous le Directoire, il est architecte inspecteur des salles du conseil des Anciens et du conseil des Cinq-Cents, et restaure le palais des Tuileries, la décoration de la chapelle et du théâtre sous la direction de Percier et de Fontaine. Après avoir obtenu, en 1797, le second grand prix d’architecture, il se rend en Italie. À son retour, il est nommé à Fontainebleau, où il réalise le pavillon de l’Étang et la fontaine de Diane.

Il enseigne aussi à l’École des beaux-arts et on lui confie l’inspection générale du conseil des bâtiments civils. En 1819, il est admis à l’Institut. Louis XVIII le charge de dessiner sur la colline de Montretout, à Saint-Cloud, un jardin à l’anglaise destiné aux enfants de France ; on le baptise Trocadéro pour rappeler la victoire remportée en Espagne par le duc d’Angoulême. Mais il meurt, en 1824, à Paris et, après sa mort, Eugène Dubreuil termine le jardin.

Sources : Normand (Louis Marie) Monuments funéraires choisis dans les cimetières de Paris, Paris 1832-1847, p. 15 ; Henry (M.A) Le Père-Lachaise historique, monumental et biographique, chez l’auteur à Paris ; imprimerie Poussielgue, Masson et compagnie, 1852, p. 39 ; Jouin (Henry) La sculpture dans les cimetières de Paris, Nouvelles archives de l’art français, 1898 ; Moiroux (Jules) Guide illustré du cimetière du Père Lachaise, Paris, 1922, p.198. Date de création : 2016-03-19.

Monument

La stèle est en marbre blanc ornée un médaillon représentant une chouette entourée d’une guirlande de cyprès, des flambeaux renversés et les lettres M et H, le tout d’une facture inconnue.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 16 février 2021