HOFFMANN TANSKA Clémentine (1798-1845)
Pologne

gravure par Achille Deveria, 1832-1837

Clémentine Tanska voit le jour à Varsovie (Pologne), en 1798. C’est l’une des femmes de lettres les plus distinguées de la Pologne, auteur d’écrits pédagogiques, de relations de voyages, de biographies de polonais et de polonaises célèbres et de nouvelles historiques. Ces œuvres diverses ont été réunies sous le titre général de «Wybor Piem» (Breslau, 1833, 10 volumes).

Mme Hoffmann laisse aussi les meilleurs souvenirs comme patriote, et l’on a coutume de dire en Pologne, que d’une main, elle tenait la plume, et de l’autre elle soignait les blessés au milieu même des combats. Elle est l’épouse de Charles Alexandre Hoffmann, littérateur et patriote polonais, né dans la Masovie en 1798.

Celui ci étudie le droit à Varsovie. Mais, suite à sa participation à des mouvements révolutionnaires, il est interdit par les russes de tout emploi. Il se décide à entrer en littérature. Clémentine Hoffmann-Tanska s’éteint à Passy le 24 septembre 1845.

Sources : -. Date de création : 2008-02-26.

Photos

Monument

La stèle a été récemment restaurée : les statues pierre (cf. la gravure ci dessus), abimées, ont été remplacées par une statue en bronze, datée de 2008, par Tadeusz Markiewicz. Les mots gravés sur la face de la tombe, de face, indiquent que celle-ci avait déjà été restaurée par l’association des polonais vivant à Paris en 1893.

Inscriptions : Ici reposent les dépouilles mortelles de Clémentine TANSKA HOFFMAN née à Varsovie le 23 novembre 1798, morte à Paris le 24 septembre 1845. Auteur de nombreux ouvrages dont la Pologne est fière. Mieux encore que ses écrits sa vie enseignait la vertu. Femme pieuse, modeste, accomplie, elle mourut dans l’exil où l’avaient conduite son patriotisme et son dévouement d’épouse. Monument élevé par la reconnaissance de ses compatriotes polonais.

Photos


Date de la dernière mise à jour : 19 avril 2021